INTERTAS
< Nous contacter
INTERTAS
Portail des réseaux Aériens & Souterrains
< Nous contacter
< Qui sommes nous
< Qui sommes nous
< Mentions légales
< Mentions légales

TRAVAUX EN ESPACES CONFINÉS

< Nous suivre sur LinkedIn

TRAVAUX EN ESPACES CONFINÉS

< Nous suivre sur LinkedIn

Toutes les personnes impliquées à quelque degré que ce soit dans le travail en espace confiné doivent avoir reçu préalablement à leur prise de fonction, en sus des formations de base à la sécurité, une formation renforcée, spécifique aux risques rencontrés.

 

Il est recommandé que le personnel d’encadrement suive la même formation.

< Partager le site INTERTAS.fr sur LinkedIn

S’inscrire à notre Newsletters >

Toutes les personnes impliquées à quelque degré que ce soit dans le travail en espace confiné doivent avoir reçu préalablement à leur prise de fonction, en sus des formations de base à la sécurité, une formation renforcée, spécifique aux risques rencontrés.

 

Il est recommandé que le personnel d’encadrement suive la même formation.

< Partager le site INTERTAS
sur LinkedIn

< S’inscrire à notre Newsletters

La formation en espace confiné doit permettre aux participants d’acquérir les connaissances nécessaires à leur propre sécurité mais aussi à celle de ceux avec qui ils sont amenés à intervenir. Ils doivent être capables : d’analyser l'environnement de l'intervention, de préparer et organiser leur intervention, de sécuriser la zone d’intervention, d’intervenir en sécurité dans un espace confiné, de mettre en œuvre les moyens de secours en cas d’accident.
 
La formation comprend trois parties : le savoir (connaissance), le savoir-faire (compétence), le savoir-être (comportement).
 
Elle doit comporter une partie théorique et une partie pratique en situation de travail avec utilisation des équipements de protection et de contrôle.

 
La formation initiale ne se suffit pas à elle-même, elle doit faire l’objet de rappels réguliers.
 
Dans le secteur de l’assainissement, le Réseau Prévention, les fédérations professionnelles et les organismes de formation ont développé une procédure de certification de compétences pour les intervenants (CATEC : Certificat d’aptitude au travail en espace confiné) (cf. § CATEC)

Copyright © INTERTAS Tous droits réservés

La formation en espace confiné doit permettre aux participants d’acquérir les connaissances nécessaires à leur propre sécurité mais aussi à celle de ceux avec qui ils sont amenés à intervenir. Ils doivent être capables : d’analyser l'environnement de l'intervention, de préparer et organiser leur intervention, de sécuriser la zone d’intervention, d’intervenir en sécurité dans un espace confiné, de mettre en œuvre les moyens de secours en cas d’accident.
 
La formation comprend trois parties : le savoir (connaissance), le savoir-faire (compétence), le savoir-être (comportement).
 
Elle doit comporter une partie théorique et une partie pratique en situation de travail avec utilisation des équipements de protection et de contrôle.

 
La formation initiale ne se suffit pas à elle-même, elle doit faire l’objet de rappels réguliers.
 
Dans le secteur de l’assainissement, le Réseau Prévention, les fédérations professionnelles et les organismes de formation ont développé une procédure de certification de compétences pour les intervenants (CATEC : Certificat d’aptitude au travail en espace confiné) (cf. § CATEC)

Copyright © INTERTAS Tous droits réservés

Une liste non exhaustive des points à aborder comprend par exemple :

   

Savoir

- Les définitions (espace confiné, analyse des risques…),
- La problématique des interventions en espace confiné (en s’appuyant sur les statistiques, les accidents de travail...),
- Les types d’ouvrage comportant des espaces confinés,
- Les principaux risques et dangers,
- Les principaux gaz susceptibles d’être émis en espace confiné et leurs risques,
- Les différents équipements de travail et de protection,
- Les exigences réglementaires,
- L’intérêt de disposer de procédures de travail et d’évacuation de l’ouvrage en rappelant le rôle et les responsabilités de chaque agent (intervenant, surveillant...).

   

Savoir-faire

  • L’analyse des travaux à effectuer et de l’environnement du travail,
    - L’identification des dangers et l’évaluation des risques,
    - La préparation et l’organisation de l’intervention,
    - L’utilisation des différents équipements de travail et de protection :
          contrôleur d’atmosphère,
          harnais, longe, stop-chute, trépied,système de ventilation,
          moyens de communication,
          appareils de protection respiratoire (différence entre APR d’évacuation ou "masque auto-sauveteur" et APR de travail).

 

 L’élaboration et l’application d’un mode opératoire, des procédures d’intervention,
    La conduite à tenir en cas d’accident…
   Le comportement : en cas de malaise de l’opérateur intervenant dans l’espace confiné, il ne faut absolument pas intervenir dans cet espace si on ne dispose pas de l’équipement de protection respiratoire nécessaire,
    Le respect des règles de sécurité,
    La prise en compte du temps nécessaire pour se mettre en sécurité,
    L’anticipation, l’évaluation, le dialogue, la remontée d’information en cas de problème…


En fin de session, la formation doit faire l’objet d’un contrôle des connaissances théoriques et pratiques permettant de s’assurer que les personnes formées savent :

    identifier les espaces confinés dans lesquels ils auront à intervenir et les risques potentiellement présents à l’intérieur de ceux-ci,
    identifier les signes avertisseurs de la présence de contaminants et les symptômes d’une intoxication,
    suivre les étapes de la procédure écrite de travail et compléter correctement le permis de pénétrer,
    utiliser les détecteurs de gaz et d’en interpréter les résultats,
    comment utiliser et placer les ventilateurs,
   utiliser correctement tous les équipements de protection individuelle et reconnaître les signes de défectuosité,
    comment communiquer avec le surveillant et pour le surveillant, en outre, communiquer avec les secours,
     appliquer les procédures d’évacuation et de secours.

Une liste non exhaustive des points à aborder comprend par exemple :

   

Savoir

- Les définitions (espace confiné, analyse des risques…),
- La problématique des interventions en espace confiné (en s’appuyant sur les statistiques, les accidents de travail...),
- Les types d’ouvrage comportant des espaces confinés,
- Les principaux risques et dangers,
- Les principaux gaz susceptibles d’être émis en espace confiné et leurs risques,
- Les différents équipements de travail et de protection,
- Les exigences réglementaires,
- L’intérêt de disposer de procédures de travail et d’évacuation de l’ouvrage en rappelant le rôle et les responsabilités de chaque agent (intervenant, surveillant...).

   

Savoir-faire

  • L’analyse des travaux à effectuer et de l’environnement du travail,
    - L’identification des dangers et l’évaluation des risques,
    - La préparation et l’organisation de l’intervention,
    - L’utilisation des différents équipements de travail et de protection :
          contrôleur d’atmosphère,
          harnais, longe, stop-chute, trépied,système de ventilation,
          moyens de communication,
          appareils de protection respiratoire (différence entre APR d’évacuation ou "masque auto-sauveteur" et APR de travail).

 

 L’élaboration et l’application d’un mode opératoire, des procédures d’intervention,
    La conduite à tenir en cas d’accident…
   Le comportement : en cas de malaise de l’opérateur intervenant dans l’espace confiné, il ne faut absolument pas intervenir dans cet espace si on ne dispose pas de l’équipement de protection respiratoire nécessaire,
    Le respect des règles de sécurité,
    La prise en compte du temps nécessaire pour se mettre en sécurité,
    L’anticipation, l’évaluation, le dialogue, la remontée d’information en cas de problème…


En fin de session, la formation doit faire l’objet d’un contrôle des connaissances théoriques et pratiques permettant de s’assurer que les personnes formées savent :

    identifier les espaces confinés dans lesquels ils auront à intervenir et les risques potentiellement présents à l’intérieur de ceux-ci,
    identifier les signes avertisseurs de la présence de contaminants et les symptômes d’une intoxication,
    suivre les étapes de la procédure écrite de travail et compléter correctement le permis de pénétrer,
    utiliser les détecteurs de gaz et d’en interpréter les résultats,
    comment utiliser et placer les ventilateurs,
   utiliser correctement tous les équipements de protection individuelle et reconnaître les signes de défectuosité,
    comment communiquer avec le surveillant et pour le surveillant, en outre, communiquer avec les secours,
     appliquer les procédures d’évacuation et de secours.

Inscrivez-vous Ă  la newsletter