INTERTAS
< Nous contacter
INTERTAS
Portail des réseaux Aériens & Souterrains
< Nous contacter
< Qui sommes nous
< Qui sommes nous
< Mentions légales
< Mentions légales
Actualités par thème
< Nous suivre sur LinkedIn
Actualités par thème
< Nous suivre sur LinkedIn
< Partager le site INTERTAS.fr sur LinkedIn
S’inscrire à notre Newsletters >
< Partager le site INTERTAS
sur LinkedIn
< S’inscrire à notre Newsletters

Suite des actualités générales 2023

31/08/2023

Suite des actualités générales 2023

Intertas 10.10.2023 : (Communiqué) DLR a publié l'indice de coût de revient de la Location pour le 2ème trimestre 2023. Cet indice a été établi en prenant en compte de manière approfondie les spécificités du secteur de la location, en utilisant une structure de coûts réputée représentative du secteur.
L'étude, réalisée pour DLR par NEO Engineering, un cabinet de conseil et d'études spécialisé dans les activités de location et de distribution de matériels en France, permet de suivre l'évolution de l'indice de coût de revient pour la location. Initialement calculée de manière annuelle, cette évolution est désormais suivie trimestriellement. L'idée fondamentale derrière cette démarche est simple : permettre aux acteurs de la location de surveiller l'évolution de leurs coûts et éventuellement d'intégrer cet indice dans leur stratégie commerciale. Cliquez-ici pour lire le communiqué
 
Intertas 09.10.2023 : L'inauguration de la première classe de l'école des "Réseaux électriques" a eu lieu au Lycée des Métiers Maryse Bastié de Limoges (Haute-Vienne).
Il s'agit d'un programme d'actions novateur visant à anticiper et à accompagner les importants besoins en recrutement de la filière des réseaux électriques.
Enedis en Limousin, en collaboration avec ses partenaires INEO, AEL, Equans, SPIE, Allez et Cie - France, Batifoix, Socalim NV et Sicame France, s'engage en tant que pilier de l'industrie aux côtés de l'enseignement professionnel, dans le but de soutenir les jeunes et de contribuer à la transition énergétique. En investissant dans les jeunes lycéens, la filière des réseaux électriques leur offre l'accès à : des stages, un accompagnement individualisé via le mentorat, des métiers passionnants ayant un impact concret et positif sur la planète. Pour en savoir plus cliquez-ici
 
Intertas 05.10.2023 : La start-up française Kraaft, spécialisée dans les solutions de communication pour le secteur du BTP, a récemment conclu un tour de financement d'amorçage réussi, collectant 3,2 millions d'euros.
Les investisseurs comprennent des noms prestigieux tels que Chalfen Ventures, Stride VC, OSS Ventures, et des business angels renommés. Cette levée de fonds vise à soutenir le développement de la solution de communication de Kraaft et à renforcer sa présence sur le marché français, tout en s'étendant à l'international. Kraaft propose une "super-messagerie" spécialement conçue pour le secteur du BTP, offrant des fonctionnalités telles que la géolocalisation des photos, la gestion des plans de projet et des audits de sécurité. Au cours des trois dernières années, Kraaft a conquis plus de 300 entreprises françaises, dont Bouygues et Veolia. L'objectif actuel est d'atteindre 10 000 utilisateurs en France d'ici fin 2023, grâce à cette levée de fonds. Kraaft envisage également de diversifier ses activités en explorant d'autres secteurs en dehors du BTP.
 
Intertas 04.10.2023 : (Coup de cœur) Vous connaissez probablement Geopixel comme étant une société pionnière dans le domaine des logiciels de topographie et plus spécifiquement sur tablette graphique. Mais connaissez-vous réellement l’histoire de l’entreprise ? Qui la dirige ? Les innovations qui ont été développées ? Savez-vous que Geopixel est une entreprise familiale avec des valeurs fortes ?
Geopixel est née en 1993, de l’association d’un Géomètre-Expert et d’une ingénieure en informatique, Gérard et Pascale Costamagna. Leur double compétence a permis à l’entreprise d’orienter ses développements dans le domaine de la mesure topographique. Mais également d’avoir une excellente complémentarité pour développer l’entreprise. Utilisé et développé au sein de leur cabinet de Géomètres-Experts, ils ont toujours eu en ligne de mire l’amélioration de la productivité. Mais aussi, l’assurance de la qualité par automatisation des tâches, l’anticipation des nouveaux besoins du marché et des progrès technologiques. Cliquez-ici pour lire la suite
 
Intertas 03.10.2023 : (Communiqué) SPIE, leader européen indépendant des services multi-techniques dans les domaines de l’énergie et des communications, annonce l'acquisition de Réseaux Environnement, un acteur de premier plan dans le domaine du déploiement de tous types de réseaux (réseaux d'énergie, réseaux de chaleur et Smart City) en France (Normandie).
Fondée en 2006 et située à Bréauté en Seine-Maritime, Réseaux Environnement est spécialisé dans le déploiement de tous types de réseaux en Normandie et dans les départements limitrophes. Le portefeuille d’activités de l’entreprise comprend l’installation et la maintenance de réseaux électriques (haute et basse tension), l’éclairage public, la signalisation et les télécommunications auprès d’un large panel de clients.
Avec cette acquisition, SPIE souhaite renforcer son positionnement sur le marché de la transition énergétique en France, notamment les réseaux d’énergie, les réseaux de chaleur et la Smart City et densifie son empreinte géographique locale. Avec 120 collaborateurs qualifiés, Réseaux Environnement a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 38 millions d'euros en 2022. Cliquez-ici pour lire la suite du communiqué
 
Intertas 30.09.2023 : Le gestionnaire des lignes à haute et très haute tension, qui prévoit d'investir 2 milliards d'euros dès 2024 pour la rénovation du réseau, a débuté le recyclage de l'aluminium provenant de ses lignes aériennes.
Cette démarche vise à rendre plus vertueuse la transformation et le renouvellement massif du réseau électrique français qui se profile. Le projet a déjà permis la production de 40 kilomètres de circuits électriques en 2023, avec pour ambition la création d'une filière industrielle visant à soutenir la transition énergétique du pays. Les câbles électriques obsolètes ont été collectés dans la vallée de la Maurienne, puis l'aluminium a été séparé des autres matériaux. L'aluminium recyclé a ensuite été fondu en collaboration avec l'aluminium primaire par le groupe allemand Trimet dans ses fours de Saint-Jean-de-Maurienne. Les fils d'aluminium recyclé seront utilisés pour la fabrication de nouveaux câbles électriques. Cette initiative permettra à RTE de remplacer 600 kilomètres de lignes en 2024, contribuant ainsi à une transition énergétique plus durable en France.
 
Intertas 29.09.2023 : Face au ralentissement du déploiement de la fibre optique en France : la Fédération Nationale des Collectivités Concédantes et Régies (FNCCR), Enedis, et InfraNum ont récemment signé un protocole d'accord visant à simplifier l'utilisation des réseaux électriques aériens pour accélérer le déploiement de la fibre optique.
Ce partenariat stratégique représente une réponse concrète aux défis actuels qui se posent dans le cadre du déploiement de la fibre optique en France. La demande croissante en services haut débit, notamment dans les zones moyennement denses et rurales, a créé une pression importante sur les opérateurs et les autorités locales pour accélérer la connectivité à Internet.
Le protocole d'accord vise à améliorer le modèle national de convention appelé "appuis communs", qui régit l'utilisation des infrastructures électriques pour le déploiement de la fibre optique. Cette initiative intervient en réponse aux nouvelles réglementations. Cliquez-ici pour lire le communiqué
 
Intertas 29.09.23 : Si vous avez l'intention d'effectuer un investissement, nous vous recommandons de rendre visite à l'équipe d'HORIZON, spécialisée dans les investissements en équipement pour les entreprises, lors du salon POLLUTEC qui se déroulera du 10 au 13 octobre 2023 à Lyon, stand H3-D189.
Depuis plus de 28 ans, HORIZON s'est engagé à accompagner et à conseiller sa clientèle dans le domaine du financement d'équipements. Grâce à son engagement inébranlable envers un service de qualité, HORIZON propose des prestations complètes, flexibles et personnalisées afin de faciliter l'acquisition de vos équipements essentiels.
HORIZON met à votre disposition des outils performants qui permettent des accords en ligne instantanés. Grâce à sa plateforme technologique avancée, vous avez la possibilité d'obtenir rapidement l'approbation nécessaire, simplifiant ainsi le processus d'acquisition. En collaborant en partenariat avec une diversité d'acteurs financiers de renom, HORIZON vous garantit une réponse optimale à vos besoins de financement spécifiques. Cette variété de partenaires lui permet de vous proposer une solution parfaitement adaptée à votre situation.
En optant pour les solutions de financement externalisé d'HORIZON, vous préservez vos relations bancaires existantes. Vos investissements n'auront aucun impact sur vos rapports avec vos institutions bancaires traditionnelles, vous permettant ainsi de maintenir une relation saine et stable. Aucune ouverture de compte bancaire supplémentaire n'est requise et les frais de gestion sont réduits au minimum. Ses solutions sont conçues pour limiter l'incidence sur votre capital d'investissement (CAPEX). En travaillant aux côtés d'HORIZON, vous pouvez poursuivre vos investissements dans vos projets stratégiques tout en accédant aux équipements nécessaires sans surcharger vos ressources financières.
 
Groupe NGE — WikipédiaIntertas 28.09.2023 : NGE annonce un carnet de commandes record à l’international de 588 millions d’euros, en progression de 19% sur un an.
Ces dernières années, NGE, 4ème groupe de BTP en France, a accéléré le développement de ses activités à l’international. Son chiffre d’affaires international (CA) en 2022 est en croissance de 14% par rapport à l’exercice précédent, s’établissant à 377 millions d’euros et représentant 12% du CA global du Groupe. Au titre des concessions, NGE annonce avoir participé au développement de 1,2 milliard d’euros d’actifs à l’international.
Chez NGE, l’activité internationale se structure autour de 5 zones géographiques : l’Europe, l’Afrique, le Moyen-Orient, l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud. La croissance du groupe repose sur un équilibre entre l’obtention de marchés de plusieurs grands projets et le développement d’activités régionales durables autour de ses seize implantations fixes à l’étranger. Cliquez-ici pour lire le communiqué
 
Intertas 27.09.2023 : Bruno Cavagné a été élu à la présidence de SMAvie BTP par le conseil d’administration du 26 septembre 2023. II prendra ses fonctions le 1er octobre 2023 et succèdera à Patrick Bernasconi.
À l’issue du conseil d’administration qui s’est tenu le 26 septembre 2023 dans les locaux du groupe SMABTP, Bruno Cavagné a remercié le président Patrick Bernasconi pour son engagement depuis près de 10 ans. Il a déclaré : « je vais ancrer mon mandat dans la continuité et poursuivre le travail d’évolution de l’offre afin que SMAvie BTP réponde au mieux aux besoins de ses sociétaires ». Avec Jacques Chanut, président de SMABTP depuis 2020, ils co-présideront le groupe SMABTP. Cliquez-ici pour lire la suite
 
Intertas 27.09.2023 : Le gouvernement prendra, dans les prochaines semaines, la décision d'arrêter plusieurs projets autoroutiers et routiers, a indiqué Clément Beaune, tout en assurant que l'A69 entre Toulouse et Castres sera bien construite.
Quand des décisions sont prises, on les applique, et cela s'applique également à l'A69, qui a fait l'objet de nombreuses décisions politiques et judiciaires, justifie-t-il. Selon Clément Beaune, cette autoroute sera bien construite, mais "pour d'autres autoroutes, je prendrai des décisions fortes dans les prochaines semaines", et plusieurs projets seront arrêtés. Le ministre délégué aux Transports avait déjà annoncé fin avril qu'un "certain nombre de projets routiers serait "revu", promettant alors un verdict "d'ici le début de l'été".
 
Intertas 26.09.2023 : (Communiqué) InfraNum, qui rassemble les industriels des infrastructures numériques en France, a lancé la mission «Environnement & Numérique» en novembre 2022 avec pour objectif de se saisir de l’enjeu de la transition environnementale et de la décarbonation de la filière.
En dix mois, la fédération s’est impliquée dans toutes les instances majeures de travail sur le sujet et publie son premier «Catalogue de bonnes pratiques». « A ce jour, le numérique représente 2,5 % de l’empreinte carbone nationale et nous devrions atteindre 7% d’ici à 2040. Dans un secteur marqué par l’hétérogénéité de ses acteurs et de leur impact (les terminaux représentent 79% de l’empreinte carbone, les centres de données 16% et les réseaux 5% selon l’étude ADEME-Arcep 2022-2023), il faut non seulement limiter cette augmentation, mais surtout concilier les transitions numériques et environnementales » explique Philippe Le Grand, Président d’InfraNum. C’est pourquoi, la fédération a lancé, en novembre dernier, une mission pour : Cliquez-ici pour lire la suite du communiqué
 
Intertas 26.09.2023 : Malgré l'engagement gouvernemental de 800 millions d'euros en 2024 pour la décarbonation des réseaux de chaleur, le secteur fait face à des problèmes de financement. Lors de leurs 27èmes rencontres annuelles, les acteurs de l'industrie ont qualifié cette situation de "défi de la décennie".
La transition vers des réseaux de chaleur décarbonés est essentielle pour l'agenda énergétique français. Cependant, les fonds promis semblent insuffisants pour répondre aux besoins du secteur. Les experts appellent à une répartition stratégique des fonds et à une coordination renforcée entre les secteurs public et privé. Les discussions ont également porté sur les technologies de décarbonation telles que la biomasse et la géothermie, tout en soulignant la nécessité d'une analyse approfondie de leur viabilité économique. Au-delà des finances, l'acceptation sociale est cruciale pour le succès des projets de décarbonation. Les entreprises du secteur s'engagent à mieux communiquer sur les avantages de la décarbonation pour gagner le soutien du public. Les défis subsistent, mais les acteurs du secteur restent déterminés à trouver des solutions pour assurer un avenir décarboné aux réseaux de chaleur en France. Zoom sur les Rencontres de la Transition énergétique.
 
Intertas 22.09.23 : Une étape historique a été franchie en Mayenne avec le fonctionnement à plein régime de l'équipement de rebours de Craon depuis le 10 août 2023. Mis en service en août 2022, cet équipement a atteint sa capacité maximale de 100 %, marquant ainsi une première dans la région.
Le rebours de Craon joue un rôle crucial dans la gestion du biogaz produit par plusieurs unités de méthanisation locales. Sa mission principale consiste à comprimer l'excès de gaz présent dans les zones de distribution locale pour le rediriger vers le réseau de transport de gaz. Cette opération intelligente permet de stocker le gaz excédentaire grâce à des compresseurs, le préservant ainsi pour les besoins de la consommation hivernale. L'une des principales vertus de cet équipement est d'éviter le gaspillage d'énergie en période de faible demande. En effet, pendant les mois d'été, lorsque le chauffage domestique est moins sollicité et que l'industrie réduit sa consommation de gaz, le biogaz serait autrement perdu. Le rebours de Craon permet donc de capitaliser sur cette ressource précieuse et de la stocker en vue de sa future utilisation. De plus, il est important de noter que la plupart des sites de production de biométhane sont situés dans des zones rurales caractérisées par une faible demande de gaz. L'équipement de rebours de Craon s'avère ainsi être une pièce maîtresse du puzzle énergétique, complémentant les points de distribution qui acheminent le gaz jusqu'aux consommateurs finaux.
 
Intertas 20.09.23 : A l’issue de la réunion du Bureau des élus de la Fédération des SCOP du Bâtiment et des Travaux Publics, Thomas GALLIER a été nommé Délégué Général en remplacement de Maximilien Mézard qui occupait ce poste depuis 2019.
Thomas Gallier occupait précédemment le poste de directeur de la communication, de la formation et de la RSE au sein de la Fédération SCOP BTP. Sa prise de fonction est effective à partir du 18 septembre 2023.
Après un double cursus à l’ISEG Paris et à la Dublin business school, et l’obtention de son diplôme d’école de commerce, Thomas GALLIER débute sa carrière professionnelle en 2010 en créant un site marchand et deviendra par la suite consultant en web-marketing. Il rejoint la Fédération SCOP BTP en 2013 en tant que responsable des technologies de l’information et de la communication.
En 2017, la Fédération SCOP BTP, lui confie la direction de la communication, de la formation et de la RSE. De 2017 à 2023, Thomas GALLIER occupera de nombreux mandats syndicaux pour défendre les intérêts des SCOP du BTP. Il est notamment administrateur de l’OPCO Constructys, du CCCA-BTP, membre des CPNE conjointes du BTP, du COPIL de l’Observatoire des métiers du BTP et rédacteur en chef de Chantiers Coopératifs. Il conservera une partie de ses mandats dans l’exercice de ses nouvelles fonctions.
Créée en 1946, la Fédération SCOP BTP, est un syndicat professionnel d’employeurs. Fédération professionnelle représentant le premier réseau de PME indépendantes et participatives du Bâtiment et des Travaux Publics, elle regroupe plus de 40 métiers et dispose de 8 fédérations régionales assurant un service de proximité quotidien auprès des coopératives de BTP sur tout le territoire.
 
Intertas 19.09.23 : (Communiqué) Finales Nationales de la compétition des Métiers TP. Les Finales nationales de la 47e édition de la WorldSkills Competition, se sont déroulées du 14 au 16 septembre 2023 à Lyon.
12 régions de France, 24 candidats formant 12 binômes, âgés de moins de 26 ans, alternants, élèves de lycées professionnels, salariés ou jeunes entrepreneurs, étaient en lice pour réaliser l’ouvrage mixte de voirie urbaine sur une durée totale de 18 heures pendant les 2,5 jours de compétition.
Le sujet de l’épreuve de ces finales nationales était de construire un ouvrage de voirie urbaine en équipe en faisant appel aux connaissances techniques des candidats en pose de canalisation d’eau potable et d’assainissement, en pose de bordures et de pavages, en mise en œuvre de graviers non traités, d’enrobés à froid et de grave émulsion.
Entraide, esprit d’équipe et complémentarité ont ainsi guidé les jeunes compétiteurs pour décrocher une place sur le podium, incarner l’excellence et la parfaite maîtrise de leur métier et démontrer leur talent, leur professionnalisme. Lire la suite du communiqué
 
Intertas 15.09.23 : Face à une crise de l'eau de plus en plus préoccupante, l'Espagne s'engage à investir un montant impressionnant de 11,84 milliards d'euros d'ici 2027. Selon les autorités gouvernementales, ces fonds seront alloués à des initiatives majeures visant à moderniser le réseau de canalisations, réduire les pertes d'eau et encourager la désalinisation et le recyclage de l'eau.
Trois milliards d'euros supplémentaires seront également investis pour promouvoir le développement de nouvelles technologies visant à optimiser la gestion de l'eau, notamment dans le domaine du "big data" et de l'intelligence artificielle. La question d'un vaste plan de modernisation des infrastructures hydriques avait déjà été au centre de la campagne législative du mois de juillet. La droite, dirigée par Alberto Núñez Feijóo, avait proposé un ambitieux plan d'investissement de 44 milliards d'euros.
 
Intertas 12.09.23 : Après cinq années de négociations prolongées et de multiples reports, un accord crucial pour la mise en place d'un plan graduel visant à éliminer progressivement le Gazole Non Routier (GNR) a finalement été conclu avec le ministre de l'Économie. Cet accord a été salué comme "acceptable" par la Fédération nationale des travaux publics.
Le 11 septembre 2023, la FNTP a annoncé avec fierté la conclusion d'un accord historique avec Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie et des Finances, pour instaurer un plan de suppression du GNR de manière linéaire et progressive au sein de la profession. Cette avancée semblait inimaginable à peine une semaine auparavant. Un protocole d'accord pourrait être signé dès la semaine prochaine entre le ministère de l'Économie et la FNTP, marquant ainsi une étape significative dans la mise en œuvre de ce très attendu plan de suppression du GNR. Cliquez-ici pour lire le communiqué
 
Intertas 09.09.23 : Lors du Symposium sur la Gestion Durable de l'Eau à Dijon les 6 et 7 septembre 2023, Antoine Hoareau, vice-président de la métropole en charge de l'eau, a lancé un appel vibrant à l'action collective et individuelle pour préserver notre précieuse ressource en eau.
Antoine Hoareau a mis en lumière l'engagement de Dijon Métropole en faveur de la préservation de l'eau. Le principal objectif collectif de la métropole est de réduire de manière significative les pertes d'eau dans les réseaux d'eau potable. Actuellement à 15 %, l'ambition est de les ramener à moins de 10 % d'ici 2030. Cette démarche audacieuse nécessitera des investissements majeurs.
Cependant, Antoine Hoareau a également souligné que l'action individuelle est tout aussi cruciale que les efforts collectifs. Les citoyens de Dijon Métropole sont vivement encouragés à adopter des pratiques plus économes en eau dans leur vie quotidienne. Pour encourager cette transition, Dijon Métropole a annoncé qu'elle distribuera gratuitement ces dispositifs aux citoyens l'année prochaine, favorisant ainsi un changement de comportement à grande échelle.
Un autre défi crucial évoqué par M. Hoareau est la recharge insuffisante de la nappe phréatique de Dijon Sud. Pour remédier à cette situation préoccupante, il est essentiel de favoriser l'infiltration des eaux de pluie dans le sol. Dijon Métropole envisage de rendre les espaces publics moins imperméables, un geste concret en faveur de la protection des ressources en eau. De plus, une collaboration étroite avec les copropriétés et les propriétaires privés sera encouragée afin de déconnecter les eaux pluviales des réseaux urbains, permettant ainsi à l'eau de retourner naturellement dans le sol pour reconstituer la nappe phréatique.
 
Intertas 07.09.23 : Le Groupe Gendry, toujours animé par sa quête d'amélioration continue de ses services, a récemment entrepris une modernisation des sites internet de deux de ses filiales, NETAXIO et CPMAT, dans le but de mieux répondre à vos besoins.
Depuis sa fondation en 1996, le Groupe Gendry s'est distingué en tant que pionnier dans la réalisation de forages dirigés sur mesure, parfaitement adaptés à vos objectifs et aux contraintes du terrain. Les entreprises Netaxio et CPMAT, travaillant en synergie, ont démontré leur expertise et leur efficacité incontestable dans ce domaine.
NETAXIO possède une certification en détection et géoréférencement des réseaux. Elle accompagne les entreprises de travaux, les collectivités, les concessionnaires de réseaux et les responsables de projets pour sécuriser leurs opérations à proximité des réseaux.
CPMAT, quant à elle, est un bureau d'études spécialisé dans les forages dirigés et les travaux sans tranchée depuis plus de 15 ans. CPMAT intervient sur l'ensemble du territoire, couvrant tous les aspects de vos projets "souterrains", de l'étude de faisabilité à l'assistance tout au long de la réalisation des travaux.
 
Intertas 05.09.23 : (Communiqué) Les entreprises membres de la fédération du DLR affichent des taux de croissance élevés en glissement annuel. La croissance du chiffre d’affaires est inégale selon les métiers.
Les entreprises de la distribution de matériel de BTP affichent une croissance de 11,6% en glissement annuel, celles de la location de matériel de BTP une croissance de 7,5% tandis que celles de la distribution-location de matériel de manutention industrielle et agricole affichent une croissance de 16,1%. En glissement trimestriel, le chiffre d’affaires des entreprises de location de matériel de BTP a augmenté de 4,9%, tandis que le chiffre d’affaires des entreprises de distribution de matériel de BTP et de celles de distribution-location de matériel de manutention industrielle et agricole ont diminué, respectivement de -0,1% et de -5,3%. Ces résultats trimestriels reflètent la saisonnalité de l’activité des entreprises de DLR. Lire la suite du communiqué
 
Intertas 04.09.23 : À partir de 2024, au moins 95 % de la masse totale des éoliennes terrestres, y compris les fondations, doit être réutilisée ou recyclée.
Les objectifs de valorisation augmentent progressivement jusqu'en 2025, avec un démantèlement prévu pour 300 à 500 éoliennes par an d'ici 2030. Cependant, seulement 55 % de la masse totale des rotors sont actuellement recyclables, ce qui soulève des préoccupations quant à l'impact environnemental de ces machines. Des dispositions légales fixent les règles de démantèlement et de valorisation des déchets d'éoliennes terrestres, notamment l'excavation des fondations. La plupart des composants des éoliennes sont recyclables, y compris le mât, les fondations, le moyeu et la nacelle du rotor. Pour les pales en matériaux composites, des solutions de valorisation sont en cours de développement. Les objectifs de réutilisation et de recyclage des composants des éoliennes sont de 90 % depuis le 1er juillet 2022, avec des taux plus élevés pour les projets postérieurs à 2023.
 

Copyright © INTERTAS Tous droits réservés

Copyright © INTERTAS Tous droits réservés

Inscrivez-vous à la newsletter