INTERTAS
< Nous contacter
INTERTAS
Portail des réseaux Aériens & Souterrains
< Nous contacter
< Qui sommes nous
< Qui sommes nous
< Mentions légales
< Mentions légales
Actualités par thème
< Nous suivre sur LinkedIn
Actualités par thème
< Nous suivre sur LinkedIn
< Partager le site INTERTAS.fr sur LinkedIn
S’inscrire à notre Newsletters >
< Partager le site INTERTAS
sur LinkedIn
< S’inscrire à notre Newsletters

Suite des actualités générales 2023

31/03/2023

Suite des actualités générales 2023

Intertas30.06.23 : La Métropole de Lyon lance un appel à manifestation d'intérêt pour la construction d'une centrale photovoltaïque sur son site de l'ancien centre d'enfouissement technique de Rillieux-la-Pape.
La Métropole de Lyon souhaite intensifier son engagement dans le domaine de l'énergie solaire. En juin 2022, elle a adopté un Plan solaire visant à augmenter considérablement la capacité de production d'électricité solaire dans la région lyonnaise, avec pour objectif de multiplier par cinq cette production et d'atteindre 250 à 300 GWh par an d'ici 2030.
Dans cette perspective, un premier appel à manifestation d'intérêt est lancé. Son objectif est de mettre en place une installation de production d'électricité photovoltaïque sur le site de l'ancien centre d'enfouissement technique de la Métropole de Lyon à Rillieux-la-Pape. Le candidat sélectionné sera chargé de concevoir, réaliser, exploiter et entretenir la centrale, ainsi que d'en assurer le financement. Les candidats ont jusqu'au 13 octobre pour soumettre leur dossier et doivent effectuer une visite du site le 12 juillet.
 
Intertas 30.06.23 : L'ancien président des Canalisateurs Alain Grizaud succède à Bruno Cavagné à la tête de la Fédération nationale des travaux publics.
Après avoir été adoubé par la commission de candidatures de la fédération le 26 mai, l'ancien président des Canalisateurs a bénéficié, dans la dernière ligne droite, du désistement de son seul concurrent, José Ramos, dirigeant de la FRTP Ile-de-France.
Alain Grizaud, 61 ans, a pris la direction de Cousin Pradère en 1985, une PME familiale spécialisée dans la pose de canalisations basée à Castelsarrasin dans le Tarn-et-Garonne, qu’il continue de diriger aujourd’hui avec son fils Florent. Engagé dans l’action syndicale depuis plus de vingt ans, il a été successivement adhérent du syndicat départemental des Travaux Publics du Tarn-et-Garonne, adhérent de la Fédération Régionale des Travaux Publics d’Occitanie et Président du syndicat national des Canalisateurs entre 2012 et 2022.
 
Intertas 28.06.23 : La société Helcom, basée à Lanouaille en Dordogne, spécialisée dans la construction de réseaux électriques et de télécommunications, a récemment évolué en tant que SCIC Helcom et a rejoint le Groupe Copland.
Helcom a pour objectif principal de fournir un soutien technique pour la réalisation de travaux sur les lignes de transport électrique. Ses activités englobent à la fois la réalisation et la modification de lignes haute tension (HTB). Elle intervient dans les domaines aériens, la pose de fibres optiques et la mise en place de liaisons provisoires. Depuis 2008, Helcom est agréée par RTE pour les travaux de construction, de modification et de dépose de lignes aériennes de niveau 2 et 3.
Le Groupe Copland, qui existe depuis plus de 35 ans est spécialisé dans le développement et la réalisation de projets relatifs aux réseaux électriques, à l'éclairage public et privé, à la fibre optique et aux aménagements extérieurs. Le Groupe est présent dans 4 départements, avec 4 centres répartis dans les départements 40, 64, 32 et 47, et il étend occasionnellement ses activités dans le Grand Sud-Ouest. Copland fait partie de la Confédération générale des Scop.
 
Intertas 27.06.23 : La fédération DLR a récemment actualisé le kit opérationnel du loueur, publié à la fin de l'année 2018. Ce document, composé d'environ cent pages, vise à professionnaliser le secteur de la location de matériel.
La version 2023 du kit opérationnel du loueur propose un ensemble de fiches de travail regroupées en quatre grands thèmes : Le parc de matériel - Les procédures commerciales et tarifaires - Les procédures opérationnelles en agence - Les procédures administratives opérationnelles. Les différents sujets abordés dans ce kit opérationnel sont des règles de bonnes pratiques et de bon sens, destinées à aider les entreprises du secteur à atteindre l'excellence opérationnelle et une meilleure rentabilité. Il convient de souligner qu'il s'agit de recommandations simples que chacun peut utiliser en fonction de ses besoins. Ce document a déjà été enrichi, en 2020, par l'ajout d'une foire aux questions et, en 2021, par l'inclusion des conditions générales de location destinées aux clients particuliers.
Cette nouvelle mise à jour du document présente plusieurs améliorations : Une mise à jour globale, avec la mise à jour des données du marché et de la FAQ - Une attention particulière portée au calcul du retour sur investissement.
Parmi les nouveautés, en plus de la couverture du document et d'un accès direct aux différents thèmes, le kit intègre désormais : Le récent indice de coût de revient de la location - Le certificat de conformité pour les matériels d'occasion - Un accent sur le Label SE+ et la responsabilité sociale des entreprises (RSE) - De nouvelles fiches concernant les départs/retours de matériels à énergie électrique - Quelques rappels sur la prévention des vols de machines et l'utilisation de la géolocalisation.
 
Intertas 26.06.23 : Vous envisagez de céder votre entreprise ? C’est peut-être l’une des décisions les plus importantes de votre vie professionnelle. Raison de plus pour ne pas passer à côté d’une solution somme toute évidente : le rachat de votre entreprise par ceux qui vous ont aidé, parfois depuis des années, à la faire grandir.
Voici les motivations qui amènent de plus en plus de dirigeants à vendre leur entreprise à leurs salariés, telles que les expriment les cédants eux-mêmes. Ce sont autant d’arguments qui vous permettront d’envisager cette solution en connaissance de cause. Vous assurez la pérennité de votre entreprise - Vous sauvegardez les emplois que vous avez créés - Vous n’avez pas à chercher de repreneurs - Vous pouvez assurer une transition en douceur - Vous pouvez poursuivre une activité dans l’entreprise - Vous donnez encore plus de sens à votre action - Vous êtes conseillé et accompagné par un réseau très impliqué. Cliquez-ici pour en savoir plus
Actuellement, plus d'une cinquantaine d'entreprises spécialisées dans les travaux publics et la construction de réseaux aériens et souterrains, aussi bien secs que humides, adoptent la forme juridique de la Société Coopérative et Participative (SCOP). Pour obtenir davantage d'informations à ce sujet, nous vous invitons à cliquer ici afin de consulter les annuaires appropriés.
 
Intertas 22.06.23 : La commune du Breuil de 3600 habitants, située en Saône-et-Loire, a réussi à réduire sa consommation d'éclairage public de manière significative.
Entre 2020 et 2022, la commune a enregistré une baisse de 80,5 % grâce à des travaux de modernisation et à l'implémentation d'un système de contrôle à distance des luminaires.
Le projet de modernisation de l'éclairage public a été confié à Ineo Réseaux Est, une filiale d'Equans. Au total, 825 luminaires de la commune ont été convertis en LED, ce qui a permis de réaliser des économies d'énergie considérables. L'objectif initial était de réduire la consommation de 65 %, mais ce chiffre a été largement dépassé grâce à la possibilité de contrôler la puissance de chaque lampadaire à distance, en fonction de l'heure et du lieu. La télégestion des lampadaires représente la première étape vers une ville connectée. À terme, d'autres services pourraient être intégrés à chaque lampadaire, tels que des caméras de surveillance ou des bornes de recharge. En France, l'éclairage public représente 41 % des consommations d'électricité des collectivités territoriales et 37 % de leur facture d'électricité, selon l'Ademe.
 
Intertas 22.06.23 : Clément Beaune, ministre délégué aux Transports, et Renaud Muselier, président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, ont signé le 20 juin à Marseille une lettre d'intention dans laquelle ils s'engagent individuellement à contribuer à hauteur de 337 millions d'euros au futur contrat de plan État-région. Cette somme sera consacrée au développement de modes de transport alternatifs à la voiture, plus fiables et plus sûrs.
Le volet transports du plan 2023-2027 entre l'État et la région Sud-Paca est particulièrement remarquable. En effet, les montants qui seront investis sur une période de cinq ans, à parts égales par les deux partenaires, sont considérables : 337 millions d'euros chacun, dont 155 millions d'euros chacun dédiés au secteur ferroviaire. Il convient de saluer cet effort public, étant donné que ce mode de transport contribue significativement à la lutte contre la crise climatique
 
AccueilIntertas 17.06.23 : (Communiqué) L’Assemblée Générale 2023 des Canalisateurs s’est tenue le 14 juin à la Maison des Travaux Publics. Elle a été l’occasion de dresser le bilan des travaux des 8 commissions de l’organisation professionnelle et de remettre aux lauréats les trophées Label Canalisateur et les prix de la 3e édition du concours vidéo « Passionnément Canalisateur/rices ». L’Assemblée Générale a été marquée par la parution du livre « Conduites invisibles - Canalisateurs au XXIe siècle »
Les Canalisateurs ont souhaité publier un beau livre pour faire valoir que l’eau et l’énergie font partie de la vie de tous grâce au patrimoine invisible créé par les canalisateurs. Préfacé par l’écrivain et académicien Erik Orsenna et par le président Pierre Rampa, l’ouvrage de 200 pages a pour ambition de raconter l’histoire du métier de canalisateur dont le XXIe siècle a saisi l’importance.
L’ouvrage est jalonné par les forts témoignages des personnalités, experts et professionnels interviewés, par les récits imagés de projets, exemplaires par leur technicité et leur audace, sous la forme de carnets de chantier, par des portraits de femmes et d’hommes qui racontent leur passion dans l’exercice de leur métier au service de leurs territoires. Cliquez-ici pour lire le communqué
 
Intertas 16.06.23 : Dans une démarche de qualité et de pérennité des réseaux fibre optique, Innovance, le Cercle CREDO et l’Avicca mettent en place le Label AQPF (Audit-Qualité-Pérennité-Fibre).
Alors que la réputation de la fibre optique a été entachée par des problèmes de connexion avec les clients finaux, l'industrie cherche à restaurer sa crédibilité à tous les niveaux de qualité. Dans cette optique, le label Audit Qualité Pérennité Fibre - AQPFC joue un rôle clé. Il a été développé par la SEML Innovance, le Cercle Credo et l'Avicca dans le but d'assurer la qualité et la durabilité des réseaux en fibre optique.
Ce label est l’aboutissement d’un travail mené par un consortium d’acteurs de la filière Télécoms, constitué et piloté par Innovance et que les associations nationales Cercle CREDO et Avicca ont accompagné activement. Les objectifs de ce label sont, d'une part, d’harmoniser les pratiques d’audit des entreprises, d’autre part de qualifier les compétences des intervenants des entreprises d’audit. Cliquez-ici pour en savoir plus et télécharger le formulaire de candidature
 
Intertas 07.06.23 : (Communiqué) Quel avenir énergétique dans les Travaux Publics ? Le dévoilement des feuilles de route sectorielles de décarbonation au Ministère de la Transition écologique est l’occasion de rappeler que les Travaux Publics continuent d’être pleinement engagés dans la décarbonation de leurs activités.
Pour mémoire, l’empreinte carbone de la profession a été évaluée par Carbone 4 en 2021 à 3,5% des émissions de CO2 de la France et la consommation énergétique représente actuellement 20% de ces émissions. Le secteur des TP s’est engagé à réduire son empreinte carbone de 40% à échéance 2030 et à atteindre la neutralité carbone en 2050.
Le groupe de travail « engins de chantier », qui s’est réuni dans le cadre des feuilles de route « climat » pour les secteurs les plus émetteurs, a étudié l’ensemble des alternatives énergétiques à l’usage des carburants d’origine fossile. Il en ressort que le futur énergétique des TP s’appuiera sur un mix énergétique : Pour les petits engins de chantier, des solutions électriques. Pour les moyens et gros engins, l’accès à des carburants liquides bas carbone et l’arrivée probable sur le marché d’engins fonctionnant à l’hydrogène. À noter également une réduction globale de la consommation énergétique, compte tenu des gains de performance des dernières générations d’engins. La mise en œuvre de ce mix énergétique implique néanmoins un accompagnement fort des pouvoirs publics. Cliquez-ici pour lire la suite
 
Après Bordeaux en 2022, Intertas.fr a une fois de plus rassemblé les 07 et 08 juin 2023 nos adhérents au salon expo biogaz à Strasbourg sur l'espace dédié à "l'installation du réseau de distribution de gaz".
Avec la fin du Plan France très haut débit approchant, le raccordement des unités de méthanisation au réseau de distribution de gaz offre une nouvelle opportunité aux entreprises spécialisées dans la construction de réseaux souterrains.
En France, la part de gaz renouvelable dans la consommation de gaz naturel est actuellement assez faible, représentant environ 1 % de la consommation totale de gaz. Cependant, le gouvernement français s'est fixé un objectif ambitieux de produire 10 % de gaz renouvelable dans la consommation de gaz naturel d'ici 2030. Pour réaliser le raccordement des unités de méthanisation au réseau de distribution existant, il est nécessaire de construire des infrastructures de transport de gaz sur de longues distances, pouvant atteindre plusieurs dizaines de kilomètres.
Les adhérents exposants étaient :
ASPIRATRICE-EXCAVATRICE.FR  - GENDRY - LANCIER - MARAIS - RDB TP - RISA - TESMEC
Nos adhérents présents sur le stand d'INTERTAS.FR étaient :
AMPHITEC - INTERMAS - My-NDS
Les documentations des autres adhérents concernant la pose des réseaux ont été distribuées sur notre stand et à l'entrée des conférences. Il s'agit de :
Jacky ClercA.B.D.E. - CEDRIS - CEV - CHASSAING - DETECT RESEAUX - DICT services - FOR & MAT - GEFOR - Groupe NAT - HORIZON Financement - IDROTHERM 2000 - LIBA - MADE - MANCIPOZ - MECAROUTE - RIVARD - RSP - Sig image - TAME
Nous remercions Jacky Clerc, Directeur de Secteur Mécanisation de la société SOBECAMAT (Groupe FIRALP) pour sa présence sur notre stand. Le Groupe FIRALP est un acteur majeur en France dans l'installation du réseau de distribution de gaz.

Cliquez-ici pour voir la totalité du compte rendu

 
 
Intertas 02.06.23 : Horizon Financement propose aux entreprises des solutions de financement qui leur permettent d'améliorer leur productivité sans affecter leur trésorerie, une préoccupation majeure pour les entreprises en ce moment.
Spécialisée dans le financement d'acquisition d'équipements, HORIZON Financement possède une expertise approfondie dans ce domaine, ce qui lui permet de comprendre les défis et les opportunités spécifiques auxquels vous êtes confrontés. Sa connaissance approfondie du marché des travaux publics lui permet de vous fournir des conseils avisés et des solutions adaptées à vos besoins. Grâce à sa maîtrise des réseaux souterrains et aériens, Horizon Financement a contribué au financement de centaines de matériels spécifiques tels que des trancheuses, des aspiratrices-excavatrices, et bien d'autres.
 
Intertas 01.06.23 : (Dossier) Récemment, le Cercle du Credo ont publié leur premier dossier technique consacré aux réseaux FTTH - PON, et ont rendu ce dossier accessible à tous gratuitement.
Le Plan France Très Haut Débit (THD), lancé au printemps 2013, représente un investissement total de près de 36 milliards d’euros* publics et privés. Sa mise en oeuvre réussie a permis le développement rapide des services « Très Haut Débit » fondé sur la technologie PON (GPON, E-PON) ; en 2023, après une longue crise sanitaire, la fibre constitue l’infrastructure télécom des prochaines décennies en France et à l’international pour connecter l’ensemble des locaux du territoire national.
Les applications multimédias, les services audiovisuels, la vidéo UHD, les réseaux mobiles 5G, les usages professionnels ont entrainé une augmentation des besoins de débits des usagers qui amène les opérateurs à augmenter le débit de tous les segments du réseau, y compris le réseau d’accès. En outre, la fermeture programmée de la boucle locale cuivre en 2030 va entrainer une augmentation très importante du nombre d’usagers qui devront être raccordés à la fibre (> 50%), ce qui risque de générer dans de nombreux cas des réductions de bande passante. Le passage du GPON au XGS-PON permet de répondre à ces nouveaux défis. Cliquez-ici pour lire la suite et télécharger le dossier technique
 
ArcepIntertas 26.05.23 : (Communiqué) L’Arcep a fait jeudi 25 mai 2023 son point annuel « Telconomics » sur la situation du marché des télécoms français, à l’occasion de la publication de l’observatoire des marchés télécoms 2022. Celui-ci rassemble les principales données économiques du marché français des télécoms et l’observatoire des prix des services fixes et mobiles en 2022.
Cet événement est notamment l’occasion pour l’Arcep : De revenir sur ses principaux chantiers en cours, tels que la préparation du cycle d’analyse de marchés 2024-2028 dans un contexte de suivi et d’encadrement de la fermeture du réseau cuivre. -  De rappeler que la régulation de l’Arcep vise à permettre la poursuite des déploiements des réseaux très haut débit fixes et mobiles en métropole et en Outre-Mer, grâce à des investissements efficaces notamment au travers du partage des réseaux. Cliquez ici pour lire la suite
 
Intertas 24.05.23 : Si vous êtes une entreprise, un prestataire de services ou un fournisseur spécialisé dans la construction de réseaux souterrains, l'espace "Installation du réseau de distribution de gaz" lors du salon Expobiogaz des 7 et 8 juin 2023 au Parc des expositions de Strasbourg vous concerne.
Avec la fin du Plan France très haut débit arrivant à sa fin, le raccordement des unités de méthanisation au réseau de distribution de gaz représente une nouvelle opportunité pour les entreprises spécialisées dans la construction de réseaux souterrains. En France, la part de gaz renouvelable dans la consommation de gaz naturel est actuellement assez faible, représentant environ 1% de la consommation totale de gaz. Cependant, le gouvernement français s'est fixé un objectif ambitieux de produire 10% de gaz renouvelable dans la consommation de gaz naturel d'ici 2030.
Pour réaliser le raccordement des unités de méthanisation au réseau de distribution existant, il est nécessaire de construire des infrastructures de transport de gaz sur de longues distances, pouvant atteindre plusieurs dizaines de kilomètres. Cliquez-ici pour en savoir plus sur le salon.
 
Intertas 24.05.23 : L'Agence de la transition écologique (ADEME) soutient activement le développement de la mobilité durable dans les zones rurales et périurbaines grâce à une avancée significative : le Train Léger Autonome à Hydrogène TAXIRAIL©.
Cette solution de transport ferroviaire novatrice offre une alternative respectueuse de l'environnement, répondant ainsi aux besoins spécifiques de mobilité des populations et favorisant le développement social, sociétal et économique des territoires ruraux et périurbains. En plus de sa conduite autonome de niveau GOA4 qui permet un service 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, TAXIRAIL© présente un atout majeur avec son système de propulsion à l'hydrogène propre et durable. Grâce aux piles à combustible alimentées par de l'hydrogène, l'électricité nécessaire à la propulsion des trains légers est générée, sans émission de gaz à effet de serre. Cette technologie respectueuse de l'environnement contribue à la réduction des émissions de CO2 et à la préservation de la qualité de l'air. TAXIRAIL© est le fruit d'une collaboration entre plusieurs acteurs de l'industrie du transport, des énergies renouvelables et des technologies autonomes. Les premiers déploiements sont prévus à partir de 2026, initialement dans les régions.
 
Intertas 22.05.23 : Si vous souhaitez vous former dans la détection de réseaux enterrés, n'hésitez pas à contacter "La Detect Academy" qualifié "Qualiopi". Ils seront ravis de répondre à toutes vos questions et de vous aider à trouver la formation qui correspond le mieux à vos besoins et à vos objectifs professionnels.
Cette formation, créée et dispensée par leurs experts, vise à former des opérateurs compétents et qualifiés dans le domaine de la détection de réseaux enterrés. Sous la supervision de leur formateur expérimenté, Stéphane Monney, ces stagiaires bénéficieront d'un programme complet et intensif qui couvrira tous les aspects essentiels de la détection de réseaux enterrés. Au cours de ce cursus, ils acquerront les compétences nécessaires pour localiser et identifier avec précision les réseaux souterrains tels que l'eau, le gaz, l'électricité et les télécommunications, en utilisant des équipements de pointe et des méthodes de détection avancées.
Une fois leur formation terminée, certains stagiaires auront l'opportunité d'intégrer les agences de Detect Réseaux. Avec les nouvelles réglementations, les opportunités d'emploi sont nombreuses car les entreprises recherchent en permanence des techniciens formés en détection de réseaux enterrés. Dans la dernière formation, quatre stagiaires ont été formés à Dijon et ont été intégrés aux agences de Detect-Réseaux de Vénissieux et de Nanterre à l'issue de leur cursus.
 
Intertas 17.05.23 : L’Observatoire annuel du Très Haut Débit d'InfraNum, construit en partenariat avec la Banque des Territoires et l’Avicca, a été présenté, lors du TRIP Avicca.
L’Observatoire annuel a été présenté devant patrick Chaize, Président de l’Avicca et sénateur de l’Ain ; Jean-Noël Barrot, Ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications, Antoine DARODES, Directeur du département Investissements Transition Numérique de la Banque des Territoires et Laure de La Raudiere, Présidente de l’Arcep.
Alors que 80% des locaux sont aujourd’hui raccordables en FttH, conformément aux objectifs du Plan France Très Haut Débit fixés il y a 10 ans, l’Observatoire évalue l’estimation financière et les modalités de fonctionnement de 3 approches concrètes découlant du Good deal du numérique, pour répondre à 3 problématiques : l’égalité numérique des citoyens - la pérennité des réseaux - la solidarité entre les territoires;
Découvrez l'ensemble des chiffres de l'Observatoire ici        Cliquez-ici pour lire le communiqué de presse
 
Intertas 11.05.23 : À deux ans de la fin du Plan France très haut débit, le Sénat prend ses responsabilités : mardi 2 mai 2023, les sénateurs ont adopté à l’unanimité une proposition de loi visant à proposer des solutions concrètes aux dysfonctionnements survenant dans le raccordement à la fibre.
Mardi 2 mai 2023, les sénateurs – y compris ceux de la majorité présidentielle – ont adopté à l’unanimité une proposition de loi (PPL) visant à proposer des solutions concrètes aux dysfonctionnements survenant dans le raccordement à la fibre qui empoisonnent le quotidien de nombreux Français (débranchements sauvages, câblages anarchiques, armoires dégradées etc.). Depuis 2019, les engagements volontaires pris par les opérateurs commerciaux pour résoudre ces problèmes sont loin d’avoir produit les résultats escomptés. Cliquez-ici pour lire la suite
 
Balade à vélo sur le front de mer à ArcachonIntertas 10.05.23 : Le gouvernement français a prévu de consacrer un budget record de 2 milliards d'euros pour favoriser la mobilité douce en France, en augmentant le nombre de pistes cyclables et de voies vertes sur le territoire.
Ce budget sera complété par les investissements envisagés des collectivités locales, ce qui portera l'enveloppe totale à près de 6 milliards d'euros jusqu'en 2027. Actuellement, la France compte un peu plus de 56 000 km de pistes cyclables et voies vertes, dont plus de 15 000 km ont été construits au cours des cinq dernières années. Le gouvernement souhaite presque doubler cette longueur, en atteignant 80 000 km en 2027 et 100 000 km en 2030. Pour atteindre cet objectif, l'État financera 25 % à 30 % des projets présentés par les collectivités locales, et en particulier les mairies, à condition que l'argent soit utilisé pour construire des zones sécurisées.
 
Intertas 10.05.23 : Bruyamment contestés, les projets autoroutiers sont pourtant peu nombreux en France, les gouvernements successifs en ayant déjà abandonné beaucoup depuis Le Grenelle de l'environnement il y a une quinzaine d'années.
Le dernier schéma autoroutier, assez fourni, date de 2003. Le Grenelle de l'environnement, en 2007-2009, a changé la donne, et de nombreux projets sont passés à la trappe. Il n'y a plus nécessité en France d'augmenter significativement la capacité du réseau routier", proclamait ainsi le projet de Schéma national des infrastructures de transport (Snit) en 2010. La doctrine n'a pas trop changé depuis et quelques opérations routières ont continué, cahin-caha, plutôt discrètement, pendant que grandissaient des oppositions locales aux chantiers.
Quels sont les projets rescapés ? Toulouse-Castres (A69) : une autoroute de 53 km visant à "désenclaver" le sud du Tarn. Le concessionnaire a été désigné en avril 2022, et les travaux lancés en mars 2023. - Le contournement de Rouen (A133 et A134) : un très vieux projet visant à désengorger l'agglomération, attend toujours son concessionnaire. - L'A154 : il s'agit d'achever l'axe transversal Rouen-Orléans en reliant entre eux des morceaux de voie rapide déjà existants et en construisant des déviations à Chartres et Dreux (avec une antenne baptisée A120). - L'A412 : une courte liaison isolée menant à Thonon-les-Bains, en Haute-Savoie, rescapée après l'annulation de projets plus ambitieux.
 
Intertas 05.05.23 : La France a franchi la barre des 100 000 bornes de recharge électrique en mai 2023, un an après l'objectif initial. Cela fait de la France le deuxième pays le mieux équipé d'Europe après les Pays-Bas.
Malgré ce retard, la France a pu compter sur plusieurs acteurs, y compris Engie, Total, EDF, Bouygues et des entreprises étrangères telles que Fastned et Tesla, qui ont fortement investi dans le domaine de la recharge. Le président de la République Emmanuel Macron a fixé un nouvel objectif de 400 000 bornes de recharge électrique d'ici à 2030 pour répondre aux besoins des automobilistes et pour atteindre les objectifs de vente de véhicules électriques d'ici à 2035. Des progrès importants ont été accomplis, et le marché continue d'attirer de plus en plus d'acteurs.
 
Assemblée nationale (France) — WikipédiaIntertas 04.05.23 : Jean-Marc Zulesi, président de la commission du développement durable de l’Assemblée nationale, porte le texte enregistré le 25 avril sur la proposition de loi n°1166 relative aux services express régionaux métropolitains à la présidence de la chambre basse, et signé par 38 députés. Cliquez-ici pour lire le texte  Jean-Marc Zulesi a déclaré "En tant que rapporteur de la proposition de loi relative aux Services Express Régionaux Métropolitains, je porterai l’ambition du président de la République de déployer au plus vite les RER Métropolitains et ainsi faciliter les transports quotidiens de nos concitoyens"
 
Intertas 03.05.23 : La municipalité de Cannes a décidé de saisir l'Arcep en raison du retard de déploiement de la fibre dans la commune, qui cause des difficultés pour connaître la date d'éligibilité des logements à la fibre.
Le maire de Cannes, David Lisnard, a ainsi demandé à l'Arcep d'obtenir un planning précis du déploiement de la fibre sur la commune auprès d'Orange. La directrice générale de l'opérateur historique, Christel Heydemann, a également été interpellée par le maire dans un courrier. La municipalité estime que cette situation est "anormale et inadmissible" et nuit à la qualité de vie des habitants, à certains professionnels ainsi qu'à l'attractivité de la ville. Ce n'est pas la première fois qu'Orange est critiqué pour ses retards de déploiement du très haut débit, avec notamment un ultimatum posé par la Communauté d'agglomération de Brive en décembre dernier.
 
Intertas 03.05.23 : (Communiqué) Emploi dans les infrastructures numériques : un niveau dynamique jusqu’en 2030, mais des défis d’anticipation et d’évolution.
Le 2ème volet de l’étude prospective des besoins en emplois et compétences dans la filière des infrastructures du numérique à l’horizon 2030, réalisée par le cabinet Katalyse dans le cadre de l’EDEC infrastructures du numérique signé le 1er décembre 2021 avec l’Etat et les OPCO (2021-2024), vient de sortir. Six mois d’étude avec la participation du Contrat Stratégique de Filière infrastructures numériques, 70 entretiens personnalisés et une enquête en ligne largement plébiscitée, débouchent sur une meilleure compréhension des besoins en emplois, compétences et formation dans la filière. Annoncée par le ministre Jean-Noël Barrot lors de la dernière Université du THD à Toulouse (oct.2022), l’étude vise à mieux anticiper l’évolution des besoins et accompagner la mise en place de GPEC (Gestion Prévisionnelle des Emplois et compétences) pour les entreprises de la filière des infrastructures numériques. La fédération InfraNum, très impliquée sur le volet emploi du CSF, se réjouit des résultats. Cliquez-ici pour lire la suite du communiqué
 
Intertas 26.04.23 : (Communiqué) Un engagement de la filière plutôt qu’une loi serait préférable, face aux problématiques liées à la qualité des raccordements et de l’exploitation sur les réseaux fibre optique qui émeuvent le secteur depuis un an.
Patrick Chaize, sénateur de l’Ain et président de l’Avicca, a déposé le 19 juillet 2022 une proposition de loi visant à assurer leur qualité et leur pérennité en mettant un terme définitif aux pratiques actuelles. Alors que s’achève l’examen du texte par la commission de l'aménagement du territoire et du développement durable du Sénat et que le texte sera discuté en séance publique le 2 mai 2023, la filière salue l’exigence de Patrick Chaize sur la qualité de service des réseaux et raccordements, tout en appelant à la plus grande vigilance quant aux effets qu’une telle loi pourrait produire, à rebours des objectifs de migration des accès cuivre vers la fibre, poursuivis par les pouvoirs publics. Cliquez-ici pour lire le communiqué
 
Intertas 25.04.23 : Philippe Cohet, dirigeant de la société UPERIO, spécialisée dans la location de grues à tour, vient d’être élu par ses pairs pour un 2ème mandat de deux ans, à la présidence de la fédération DLR, à l’occasion de l’assemblée générale dématérialisée du 21 avril 2023.
Philippe Cohet souhaite inscrire ce nouveau mandat dans une certaine continuité, alors même que le contexte a évolué par rapport à il y a deux ans. « Nous sommes sortis de la crise sanitaire mais nous avons d’autres transitions à gérer, et je propose que la fédération continue encore plus à aider les entreprises de la profession face à ces défis autour des trois thèmes qui s’imposent » : Cliquez-ici pour lire le communiqué
 
Intertas 21.04.23 : Pour accompagner les porteurs de projet biométhane, la société Teréga a mis au point un simulateur disponible sur leur site internet.
En entrant les typologies et les volumes d'intrants, le simulateur détermine si les ressources disponibles sont suffisantes pour alimenter une unité de méthanisation raccordée à leur réseau grand transport. En tant qu'acteur engagé dans le développement du biométhane dans les terrioires, Teréga accompagne les acteurs de la filière tout au long de leur projet de méthanisation, de sa conception jusqu’à son raccordement. Découvrez leur simulateur biométhane, développé avec le bureau d'études S3d Ingénierie.
Acteur français incontournable de l’énergie, Teréga déploie un savoir-faire d’exception dans le développement et l’exploitation d’infrastructures de transport et de stockage de gaz. En ligne avec les autres opérateurs du secteur gazier, ils œuvrent aux côtés des décideurs et conçoivent de nouvelles solutions pour contribuer à atteindre les objectifs nationaux et européens de sobriété et de transition énergétique.
 
Intertas 21.04.23 : Le jeudi 20 avril 2023 a été lancé le compte à rebours de l’édition 2024 d'INTERMAT et de refléter l’ambition de ses co-organisateurs de mobiliser tous les acteurs de la construction autour d’une même vision d’avenir pour bâtir une trajectoire collective de décarbonation.
Cette nouvelle édition d’INTERMAT 2024, résolument renouvelée, porte l’ambition de rassembler autour d’une même vision d’avenir l’ensemble de la filière de la construction. Dans un contexte où le secteur occupe une place centrale dans la question des enjeux environnementaux, le salon INTERMAT se veut la vitrine, le lieu d’échanges et de valorisation des solutions en matière de décarbonation et de digitalisation du secteur.
Philippe COHET – Président de DLR, Jean-Claude FAYAT – Président de EVOLIS, Bruno CAVAGNÉ – Président de la FTNP, Pascal GUILLEMAIN – Président de SEIMAT, Christophe POSSÉMÉ – Président de UMGO-FFB, Laurent NOËL – Directeur Général Division INTERMAT, Isabelle ALFANO – Directrice salon INTERMAT, ont présenté les enjeux de ce nouveau salon. Intertas diffusera dans quelques jours le communiqué officiel de cette journée.
 
Intertas 15.04.23 : L'entreprise SARC a participé cette année à la 9ème édition du dispositif "classe en entreprise" animé par le MEDEF Ille-et-Vilaine. Cette démarche partenariale et collaborative s’adresse aux entreprises, grandes comme petites, désireuses de mettre en lumière leurs métiers et leurs activités.
Le principe est d'accueillir pendant 2,5 jours une classe de niveau collège (4ème ou 3ème) en immersion, qui alterne entre heures de cours dispensés directement dans les locaux de l’entreprise, et découverte des métiers au contact des professionnels. A travers ce projet, l’entreprise peut jouer un rôle dans l’orientation des jeunes, notamment sur des métiers méconnus. Et pour la SARC de sensibiliser à la préservation de la ressource Eau. Ainsi, ils ont accueillis à leur siège sociale, la classe de 4ème Jonquille du collège georges Brassens du Rheu (35), accompagnés de leurs professeurs, pour une cohabitation de 2,5 jours avec pour objectif la découverte de 4 de leurs métiers : Chef de chantier, Poseur, Conducteur de travaux et Mécanicien TP.
Dans ce cadre, après une matinée d'accueil le mercredi 12 Avril 2023, les élèves ont eu l’opportunité de découvrir ce jeudi matin la réalité de terrain en visitant l’un de leurs chantiers d'adduction en eau potable en cours, sur la commune de St Gilles (35). Ils ont ainsi pus échanger directement avec le chef de chantier et le reste de l’équipe.
 
Intertas 15.04.23 : Le Groupe Noblet continue de croire au biogaz. Spécialisé dans la location d’engins avec chauffeur, Noblet entend poursuivre ses investissements vers cette énergie renouvelable malgré des coûts en hausse.
Le biogaz qui fait l’objet depuis des années chez NOBLET d’investissements stratégiques, a vu son prix grimper dès la fin 2021. Le prix du gaz a commencé à augmenter avant le début de la guerre en Ukraine (février 2022). A l’automne 2021, il était vendu entre 15 et 25 €HT le kilo watt/heure. C’est dès la fin de cette même année que son prix a commencé à augmenter pour atteindre un tarif de plus de 150 €HT courant 2022. Cette multiplication par 10 du prix est très importante comparée par exemple au diesel dont le prix n’a même pas doublé.. En effet à 25 €HT, le biogaz était moins cher que le diesel, mais dès que les 80 €HT ont été dépassés, il est devenu plus cher en comparaison. Les entreprises qui avaient investi sur le biogaz se sont d’ailleurs demandé si elles avaient bien fait. Plusieurs de nos confrères ont décidé de laisser leurs camions biogaz au dépôt pendant le pic de la crise. Depuis novembre / décembre 2022 et contre toute attente, le tarif du gaz est redescendu à près de 50 €HT, soit encore le double de son prix de septembre 2021 mais en dessous du prix du gasoil. Cette baisse a plusieurs explications ;;; Cliquez-ici pour lire la suite
 
Intertas 12.04.23 : Dans son bulletin de conjoncture mensuel n° 273 de la FNTP diffusée le 07 avril 2023, le volume d’activité des Travaux Publics reste sur un plateau en ce début d’année 2023, proche de son niveau de l’an dernier.
Après une année 2022 morose, le sursaut d’activité espéré par le secteur ne s’opère pas. En outre, la hausse des prises de commandes, principalement portées par de grandes opérations à ce stade, devra s’accentuer et se généraliser pour redonner du souffle à l’activité. Le redémarrage de l’ensemble de la commande publique apparaît d’autant plus important que la dynamique de la clientèle privée pourrait ralentir en lien avec le coup de frein du marché immobilier. Cliquez-ici pour lire le bulletin
 
DLR logoIntertas 11.04.23 : DLR publie l’indice de coût de revient de la Location pour l’année 2022. DLR a établi un indice de coût de revient, élaboré en tenant compte, au plus près, des spécificités du secteur Location, grâce à une construction de la structure de coûts à charge pour le métier.
L’idée de base est simple : permettre aux acteurs de la location de pouvoir suivre l’évolution de leur coût et éventuellement intégrer cet indice dans leur réflexion commerciale. Réalisée pour DLR par NEO Engineering, cabinet de conseil et d’études spécialisé notamment dans les activités de Location et de Distribution de matériels en France, l’étude établit ainsi l’évolution de l’indice de coût de revient Location : Cliquez-ici pour lire la suite et télécharger la synthèse
 
Intertas 08.04.23 : Le SEDIF (Syndicat des eaux d'Île-de-France) a un projet d’installation d’une technique de filtration membranaire (osmose inverse basse pression/nanofiltration) sur ses principales usines, pour la production d’eau potable de plus de 4 millions de Franciliennes et Franciliens.
 
Pour le SEDIF,ce projet lui permettra d'atteindre les 3 objectifs qu’il s’est fixé : Sanitaires : appliquer les principes de précaution et de prévention et anticiper la règlementation en retirant un maximum de micropolluants, en diminuant le chlore utilisé voire en s’en passant. - Écologiques : améliorer la qualité et le goût de l’eau afin de réduire la consommation d’eau en bouteille, de produits d’entretien, savons, shampoings, … et de leurs contenants. - Économiques et énergétiques : distribuer une eau moins calcaire pour réduire la consommation d’énergie chez les particuliers, allonger la durée de vie des appareils électroménagers et gagner en pouvoir d’achat en réduisant la consommation d’eau en bouteille.
Le projet porté par le SEDIF nécessite par ailleurs un raccordement au réseau électrique 225 kV de RTE pour sécuriser l’alimentation électrique des usines de Choisy-le-Roi et de Neuilly-sur-Marne qui connaîtront une augmentation de la consommation d’énergie de 100 GWh/an. Le coût total du projet, estimé en 2022, est de 870 millions d’euros HT. Une hausse du prix de l'eau payé par l'usager (autour de 30 à 40 cts d'augmentation par m3) est ainsi envisagée. La réalisation de ce projet n'est pas décidée. Elle dépendra des enseignements du débat public et de la décision post-débat du SEDIF et de RTE. Cliquez-ici pour consulter le dossier des responsables du projet et sa synthèse
 
materiel4Intertas 07.04.23 : Selon le dernier baromètre signé Coyote et l'Observatoire Français de l'Industrie du Commerce et des Services, les vols d'engins de chantier ont augmenté de 13 % en France en 2022 par rapport à l'année précédente.
Le baromètre dévoile les types d'équipements les plus volés : 69% des équipements de chantier (outillage, groupe électrogène etc...), 28% des véhicules utilitaires et 14% des engins mobiles de chantier. C'est en Auvergne-Rhône-Alpes où les risques sont les plus importants avec près de 22% des vols, suivie par l'Île-de-France avec près de 18% et le Grand Est avec 13,4%. Les vols sont opérés par de véritables filières professionnalisées qui exportent ensuite les véhicules vers l’étranger,
 
Intertas 05.04.23 : Axione, acteur majeur de l’aménagement numérique des territoires ruraux et urbains, annonce la mise en place d’un « Passeport Fibre » destiné à garantir la qualité des raccordements FTTH auprès du grand public et des entreprises.
La filière des acteurs du numérique et l’ensemble des parties prenantes sont mobilisés pour améliorer la qualité des raccordements FTTH (fibre optique jusqu’au domicile). Pour répondre à ces préoccupations, la filière a adressé au Gouvernement un plan qualité, dont l’un des axes vise à s’assurer du niveau de compétences des intervenants sur les réseaux FTTH.
Ce jour, et dans la continuité des travaux menés au sein d’InfraNum, Axione initie la mise en œuvre d’un « Passeport Fibre » qui s’appuie sur les référentiels établis en concertation avec l’ensemble des acteurs de la filière. Son objectif est de garantir un niveau de qualité et de sécurité similaire pour tous les raccordements réalisés. Les critères d’obtention du label sont les suivants : ​​​​​​​Cliquez-ici pour lire la suite
 
Intertas 03.04.23 : VINCI Energies vient d’acquérir SITS France ainsi que ses filiales Thémelin et BPS. Depuis plus de 50 ans, SITS accompagne les gestionnaires d’infrastructures ferroviaires dans le développement de leurs réseaux et équipements en gares.
Avec cette acquisition, VINCI Energies renforce son expertise dans le domaine de la signalisation afin de proposer à ses clients des offres plus globales, dans un contexte de massification des projets. « Dans un contexte de mutations technologiques liées à la numérisation du secteur ferroviaire, nous nous réjouissons d’accueillir SITS dont les compétences et le savoir-faire sont reconnus de longue date par la profession. » déclare David LAMMENS, directeur général au sein de VINCI Energies, et en charge d’Axians Infrastructures et Télécommunications.
 
Logo GRTgazIntertas 03.04.23 : Les gaz renouvelables et bas-carbone constituent une piste privilégiée pour répondre à l’urgence climatique. Dans le cadre des travaux du Comité Stratégique de Filière «Nouveaux Systèmes Énergétiques», GRTgaz pilote l’AMI Pyrogazéification pour injection. Jusqu’au 29 avril, tous les porteurs de projets sont invités à y répondre.
Les objectifs de l’AMI pyrogazéification sont de recenser les projets, de consolider et de partager une vision de la filière auprès des pouvoirs publics et des parties prenantes. Une démarche qui s’inscrit dans la perspective de la mise en œuvre par l’État des contrats d’expérimentation pour les installations de production de biogaz qui utilisent des technologies innovantes, introduits par l’article 33 de la Loi relative à l’Énergie et au Climat (LEC) du 8 novembre 2019. Dans le cadre de cet AMI, GRTgaz accompagnera les porteurs de projets dans leurs réponses, les agrègera et les analysera pour consolider une synthèse anonyme. Cliquez-ici pour lire la suite
 
Intertas 01.04.23 : (Communiqué) À la suite des mesures annoncées, le 30 mars 2023, par le Président de la République Emmanuel Macron, dans le cadre du chantier eau de la planification écologique, Les Canalisateurs, la Fédération Nationale des Travaux Publics, et l'Union Nationale des Industries et Entreprises de l'Eau (UIE) saluent d'une même voix la priorité donnée à l'eau par le gouvernement, bien que l’ambition soit limitée. Cliquez-ici pour lire le communiqué
 

Copyright © INTERTAS Tous droits réservés

Copyright © INTERTAS Tous droits réservés

Inscrivez-vous à la newsletter