INTERTAS
< Nous contacter
INTERTAS
Portail des réseaux Aériens & Souterrains
< Nous contacter
< Qui sommes nous
< Qui sommes nous
< Mentions légales
< Mentions légales
Actualités par thème
< Nous suivre sur LinkedIn
Actualités par thème
< Nous suivre sur LinkedIn
< Partager le site INTERTAS.fr sur LinkedIn
S’inscrire à notre Newsletters >
< Partager le site INTERTAS
sur LinkedIn
< S’inscrire à notre Newsletters

Un sommet historique

04/01/2024

 Un sommet historique

La production d'énergies renouvelables a atteint un sommet historique au Portugal en 2023, représentant une part significative de l'électricité consommée dans le pays, à hauteur de 61%.

 

Cette augmentation notable découle principalement de l'exploitation éolienne et de l'accroissement de la production électrique issue des barrages et de l'énergie solaire. Le Portugal se positionne-t-il ainsi en tant que modèle pour l'Europe ?

 

En effet, le pays a récemment annoncé avoir établi un nouveau record de production d'énergies renouvelables en 2023. Ces sources d'énergie ont fourni 61% de l'électricité consommée sur le territoire ibérique. Bien que la consommation totale d'électricité ait atteint son niveau le plus élevé depuis 2018, la part des énergies non renouvelables dans cette consommation s'est limitée à seulement 19%. Cette faible dépendance s'explique par le fait que le Portugal a importé 20% de ses besoins en électricité au cours de l'année 2023.

 

Dans le détail, sur un total de 31,2 térawatt-heures (TWh) produits à partir d'énergies renouvelables, l'éolien a contribué à hauteur de 25% de l'électricité consommée au Portugal l'année dernière, suivi par l'hydroélectrique (23%), l'énergie photovoltaïque (7%) et la biomasse (6%).

 

Sur le plan de l'évolution, c'est la production d'énergie d'origine hydroélectrique qui a enregistré la plus forte hausse (+70%), après une année 2022 marquée par la sécheresse. Le photovoltaïque a également enregistré une progression notable (+43%), bénéficiant d'une augmentation progressive de la capacité installée.

 

En revanche, la consommation de gaz naturel, principalement importé par voie maritime du Nigeria (42%) et des États-Unis (40%), a connu une baisse de 21% en un an, atteignant son niveau le plus bas depuis 2014.

 

Copyright © INTERTAS Tous droits réservés

Copyright © INTERTAS Tous droits réservés

Inscrivez-vous à la newsletter