INTERTAS
< Nous contacter
INTERTAS
Portail des réseaux Aériens & Souterrains
< Nous contacter
< Qui sommes nous
< Qui sommes nous
< Mentions légales
< Mentions légales
Actualités par thème
< Nous suivre sur LinkedIn
Actualités par thème
< Nous suivre sur LinkedIn
< Partager le site INTERTAS.fr sur LinkedIn
S’inscrire à notre Newsletters >
< Partager le site INTERTAS
sur LinkedIn
< S’inscrire à notre Newsletters

Un salon en expansion

27/12/2023

Un salon en expansion

Avec plus de 530 exposants au compteur, le Carrefour des gestions locales de l’eau (CGLE), organisé par idealCO, confirme sa place de premier salon français de l’eau.

 

Rendez-vous privilégié des majors du secteur, le salon rennais est également « the place to be » pour les start-up qui apportent des solutions d’avenir pour mieux gérer la ressource.

 

Plus de 14 000 participants, acteurs de l’eau, seront à Rennes les 31 janvier et 1er février 2024 au Carrefour de l’eau.

Les tensions autour de la ressource, d’un point de vue aussi bien quantitatif que qualitatif, sont réelles. C’est pourquoi élus, gestionnaires, agents territoriaux, scientifiques, industriels attendent chaque année ce rendez-vous devenu essentiel au fil des ans.
De fait, le salon évolue et s’agrandit. Les villages sectoriels se renforcent et de nouvelles zones apparaissent, tel le Village International qui accueillera pour la première fois plusieurs entreprises étrangères comme IDEXX, société américaine qui propose un système entièrement automatisé permettant de réaliser des analyses en microbiologie de l’eau à tout instant.


Eau, assainissement, pluvial : quelles solutions d’avenir au CGLE ?
De très nombreux acteurs, fidèles du Carrefour de l’eau ou venant pour la première fois, présenteront des solutions mais aussi des retours d’expérience significatifs et porteurs pour la filière eau :

● PLANTCO : cette société présentera les HydroPlanter™, jardins de pluie en milieu urbain, permettant de créer des jardins de pluie qui canalisent, filtrent et drainent les eaux pluviales. Ils peuvent être installés dans des surfaces existantes ou de nouveaux projets.
● SIMOP : qui propose une solution de dépollution des eaux de ruissellement : l’entreprise a développé le système TRITHON, appareil capable de dépolluer les eaux pluviales des matières en suspension, particules fines et micro plastiques, basé sur la technologie de l’hydrocyclone, qui utilise la force centrifuge pour séparer l’eau des particules les plus légères ou les plus fines.
● VEOLIA x BAYARD : ces deux maisons centenaires lancent la borne Néo, fontaine à eau personnalisable pour permettre un accès à l’eau plus facile en ville.
● AQUALIA : la multinationale espagnole est la quatrième compagnie d'eau en Europe par la population desservie (43,5 millions d'utilisateurs) et la neuvième au monde, selon le classement Global Water Intelligence (mars 2021). Présente dans 17 pays dont la France, elle Communiqué de presse « Carrefour de l’eau 2024 » - 2/2 a récemment gagné deux délégations de service public en Ille-et-Vilaine et dans les Côtes- d’Armor, pour la distribution de l’eau potable.
● TENCATE AQUAVIA : l’éco-entreprise française apporte des solutions aquatextiles pour restituer au milieu des eaux pluviales propres afin de préserver la qualité de l’eau et protéger la biodiversité des sols. Conçus et fabriqués en France, ces aquatextiles innovants s’installent dans les ouvrages d’infiltration des eaux de ruissellement. Fruit de plus de 10 ans de R&D, GeoClean® et InDi'Green® nettoient naturellement les eaux de ruissellement des hydrocarbures, dont les HAP, lors de leur infiltration dans le sol.


Plusieurs jeunes pousses seront présentes pour la première fois au CGLE, parmi lesquelles :
● Go4ioT : la start-up girondine, spécialiste des objets connectés, développe Aqualyo, un récupérateur d’eau de pluie de grande capacité, intelligent et connecté au réseau domestique.
● URBANOÉ : l’entreprise de Maine-et-Loire conçoit et fabrique des aménagements au service de la biodiversité et de l'intégration du végétal (mobilier, aménagements bois-acier et phyto-assainissement) dans le contexte d’adaptation au changement climatique.
● B-IMPULSE : située dans le Vaucluse, la société propose Jedeau, le premier bidon homogénéisateur breveté, la solution pour prélever des effluents et obtenir une analyse de la qualité de l’eau en toute conformité (absence de vortex, homogénéisation continue, agitation efficace, mesures performantes).


Établi lors de la précédente édition de janvier 2023, le Village des Acteurs Institutionnels Nationaux (hall 8) sera étendu et réunira les institutions qui contribuent à protéger la ressource en eau et à financer ou accompagner des projets locaux : la Banque des Territoires, le Réseau francophone des animateurs du pluvial, le Graie, l’association ADOPTA, le réseau RéDAGIEO, l'Association des ingénieur.e.s territoriaux de France (AITF), le Cerema, l’Institut national de la recherche agronomique (INRAE) mais aussi les Réseaux des Spanqueurs (ARTANC, ATANC) et l’association Amorce, entre autres. « Ce village est représentatif de la dynamique nationale autour de la re-politisation de l’eau observée en France depuis des mois » souligne idealCO, organisateur du Carrefour de l’eau.

 

Copyright © INTERTAS Tous droits réservés

Copyright © INTERTAS Tous droits réservés

Inscrivez-vous à la newsletter