INTERTAS
< Nous contacter
INTERTAS
Portail des réseaux Aériens & Souterrains
< Nous contacter
< Qui sommes nous
< Qui sommes nous
< Mentions légales
< Mentions légales
Actualités par thème
< Nous suivre sur LinkedIn
Actualités par thème
< Nous suivre sur LinkedIn
< Partager le site INTERTAS.fr sur LinkedIn
S’inscrire à notre Newsletters >
< Partager le site INTERTAS
sur LinkedIn
< S’inscrire à notre Newsletters

Un bouquet de solutions

22/01/2024

Un bouquet de solutions

Pour améliorer la résilience des territoires face aux effets du changement climatique sur la disponibilité de la ressource en eau et parer aux conflits d’usages, un rapport, présenté ce 17 janvier devant la commission du développement durable de l’Assemblée nationale, propose d’agir sur plusieurs fronts. Solutions fondées sur la nature, sobriété hydrique, stockage d’eau, réutilisation des eaux usées, aménagement du territoire, compteurs intelligents, tarification progressive, aquaprêts, outils fiscaux… composent ce "bouquet de solutions".

 

C’est un rapport fleuve de près de 200 pages que les députés Vincent Descoeur (LR-Cantal) et Yannick Haury (RE-Loire-Atlantique) ont présenté à la commission du développement durable, ce 17 janvier, dans le cadre de la mission d’information sur l’adaptation de la politique de l’eau au défi climatique. À défaut de "solution unique", les corapporteurs formulent un "bouquet de solutions" - 81 propositions au total, dont 18 jugées prioritaires - qui s’articulent autour des exigences suivantes : renforcer les politiques publiques en soutien à la préservation de la ressource ; développer le stockage de l’eau ; améliorer la gouvernance et le financement des politiques de l’eau.

 

Certaines des préconisations font écho au plan Eau présenté au printemps 2023, qui constitue "un premier pas" même si certaines mesures annoncées "manquent d’ambition sur certains volets" (et notamment concernant l’outre-mer confronté à de graves difficultés d’accès ou de pollutions des eaux), relève David Taupiac, coprésident de la mission aux côtés de Anne-Cécile Violland. "Faute d’anticipation les conséquences pour notre système économique et notre qualité de vie pourraient être dramatiques", appuie le rapport, soulignant l’urgence à "repenser la politique de l’eau sous un prisme nouveau, celui de la restauration du cycle naturel, de la sobriété, de l’optimisation de la ressource et de la hiérarchie des usages".

 

La mission y fait le constat, en raison du changement climatique et des activités humaines, d'une augmentation de la fréquence et de l’intensité des sécheresses et des précipitations extrêmes, associée à une dégradation réelle des écosystèmes régulateurs du cycle de l’eau. La sécheresse exceptionnelle de l’été 2022 et à l’inverse, les inondations qui ont récemment touché le Nord-Pas-de-Calais en sont des illustrations flagrantes.  Cliquez-ici pour lire la suite 

 

 

Copyright © INTERTAS Tous droits réservés

Copyright © INTERTAS Tous droits réservés

Inscrivez-vous à la newsletter