INTERTAS
< Nous contacter
INTERTAS
Portail des réseaux Aériens & Souterrains
< Nous contacter
< Qui sommes nous
< Qui sommes nous
< Mentions légales
< Mentions légales
Actualités par thÚme
< Nous suivre sur LinkedIn
Actualités par thÚme
< Nous suivre sur LinkedIn
< Partager le site INTERTAS.fr sur LinkedIn
S’inscrire à notre Newsletters >
< Partager le site INTERTAS
sur LinkedIn
< S’inscrire à notre Newsletters

Projet du Lyon-Turin

27/01/2024

Projet du Lyon-Turin

Le président de la région Auvergne-RhÎne-Alpes, Laurent Wauquiez, a lancé une "proposition forte" dans une tentative désespérée de sauver le projet du Lyon-Turin, actuellement dans une impasse critique à quelques heures de la date limite de dépÎt des dossiers à Bruxelles.

 

La France doit dĂ©poser son projet de financement avant le 30 janvier pour bĂ©nĂ©ficier d'une aide cruciale de l'Union europĂ©enne. Laurent Wauquiez a fixĂ© des conditions claires dans une rĂ©cente interview avec l'AFP, exigeant un geste supplĂ©mentaire de l'État sur le contrat plan État-RĂ©gion mobilitĂ©.

 

Il y a une semaine, le budget de 220 millions d'euros pour les études du tracé français de la ligne ferroviaire transalpine et du contournement ferroviaire de l'agglomération lyonnaise présentait encore un déficit de 40 millions d'euros, selon le ministre de la Transition écologique et des Transports, Christophe Bechu, devant le Sénat.

 

Pour que l'Union europĂ©enne contribue Ă  hauteur de 90 millions d'euros, la France doit prĂ©senter un projet de financement de 130 millions d'euros le 30 janvier. À ce jour, l'État s'est engagĂ© Ă  fournir 65 millions d'euros, tandis que les collectivitĂ©s locales n'ont pu rĂ©unir que 25 millions d'euros.

 

Lors des nĂ©gociations rĂ©centes, l'État avait proposĂ© de prendre en charge la moitiĂ© des 40 millions manquants, sous rĂ©serve d'un effort financier supplĂ©mentaire des collectivitĂ©s. Laurent Wauquiez a dĂ©taillĂ© la contre-proposition de la rĂ©gion, proposant d'augmenter le financement de la rĂ©gion Ă  33 millions d'euros, soit une contribution supplĂ©mentaire de 20 millions d'euros. Cette proposition, si acceptĂ©e par l'État, pourrait ĂȘtre la clĂ© pour boucler le dossier et garantir le soutien crucial de l'Union europĂ©enne.

 

Copyright © INTERTAS Tous droits réservés

Copyright © INTERTAS Tous droits réservés

Inscrivez-vous Ă  la newsletter