INTERTAS
< Nous contacter
INTERTAS
Portail des réseaux Aériens & Souterrains
< Nous contacter
< Qui sommes nous
< Qui sommes nous
< Mentions légales
< Mentions légales
Actualités par thème
< Nous suivre sur LinkedIn
Actualités par thème
< Nous suivre sur LinkedIn
< Partager le site INTERTAS.fr sur LinkedIn
S’inscrire à notre Newsletters >
< Partager le site INTERTAS
sur LinkedIn
< S’inscrire à notre Newsletters

Budget initial pour 2024

06/02/2024

Budget initial pour 2024

L'Agence de financement des infrastructures de transport de France a dévoilé un budget initial pour 2024 en progression de 20 %, mettant particulièrement l'accent sur la régénération des infrastructures existantes et le développement du réseau ferroviaire.


Le financement des transports est en plein essor ! Suite à la réunion de son conseil d'administration le 25 janvier 2024, l'Agence de Financement des Infrastructures de Transport de France (Afit France) affiche une augmentation de plus de 20 % de ses recettes et dépenses d'intervention. Ainsi, les autorisations d'engagement (AE) sont prévues à hauteur de 5,08 milliards d'euros (contre 4,205 milliards d'euros prévus en 2023), et les crédits de paiement (CP) s'élèvent à 4,62 milliards d'euros (contre 3,777 milliards d'euros en 2023).


Le ferroviaire et les transports en commun : les grands bénéficiaires
En parfaite cohérence avec le plan d'avenir pour les transports dévoilé par l'ancienne Première ministre Élisabeth Borne le 23 février 2023, ce budget met l'accent sur la régénération et la modernisation des infrastructures existantes, en particulier le réseau ferroviaire, ainsi que sur le développement des mobilités douces et des transports en commun.

 

Le nouveau volet mobilité des contrats de plan État-région (CPER) est également mis en avant, tout comme l'augmentation des enveloppes annuelles des programmes de régénération fluviale et routière, ainsi que des fonds alloués aux mobilités actives.


Un élément crucial à souligner est le creusement de l'écart entre les budgets alloués à la route et au ferroviaire. En effet, la première bénéficie de 1,058 milliard d'euros d'autorisations d'engagement (AE) et 1,396 milliard d'euros de crédits de paiement (CP), tandis que le second dispose de 2,793 milliards d'euros d'AE et 1,936 milliard d'euros de CP.

 

Cliquez-ici pour consulter le communiqué

 

 

Copyright © INTERTAS Tous droits réservés

Copyright © INTERTAS Tous droits réservés

Inscrivez-vous à la newsletter