INTERTAS
< Nous contacter
INTERTAS
Portail des réseaux Aériens & Souterrains
< Nous contacter
< Qui sommes nous
< Qui sommes nous
< Mentions légales
< Mentions légales
Actualités par thème
< Nous suivre sur LinkedIn
Actualités par thème
< Nous suivre sur LinkedIn
< Partager le site INTERTAS.fr sur LinkedIn
S’inscrire à notre Newsletters >
< Partager le site INTERTAS
sur LinkedIn
< S’inscrire à notre Newsletters
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13

CHANTIERS

Une synergie parfaite

14/04/2024

Une synergie parfaite

Les équipes de CEGELEC de Montluçon collaborent avec SOCALEC en utilisant leur trancheuse Rivard pour enterrer en pose mécanisée, sur une distance de 5 kilomètres, un câble HTA enrobé d'une gaine Rockshield.

 

Cette opération est actuellement en cours dans la commune de Vernusse (03). Ce projet démontre une fois de plus la synergie entre les entreprises du Groupe VINCI Énergies.

 

CEGELEC est Expert dans les métiers des réseaux d’énergie, ils possédent un savoir-faire éprouvé dans l’installation de postes haute tension A (HTA) et basse tension (BT). Leur bureau d’études interne réalise les études de réseaux HTA et BT. Il intervient également sur leurs activités de recharge de véhicules électriques et leurs activités d’éclairage public.

Les équipes de Cegelec Infrastructures travaillent quotidiennement à l’enfouissement de réseaux électriques, de réseaux de télécommunication. Elles construisent des lignes aériennes et souterraines et sont équipées d’une aspiratrice pour les travaux de terrassement par aspiration. Elles sont qualifiées pour le géoréférencement et la détection de câbles, la construction et la rénovation de colonnes montantes et horizontales.

 

SOCALEC est une entreprise de Travaux Publics spécialisée dans les infrastructures électriques : électrification, dissimulation et sécurisation des réseaux, éclairage public, équipements urbains, ainsi que dans les réseaux humides, réseaux gaz et réseaux pour les télécommunications.

 

 

Sponsors

 

 

 

MARAIS s'illustre encore

12/04/2024

MARAIS s'illustre encore

Le Groupe MARAIS (filiale du Groupe TESMEC) collabore actuellement avec le Conseil Général de la Haute-Vienne sur un projet près de Limoges, illustrant parfaitement comment la technologie peut renforcer à la fois l'efficacité et les avantages écologiques.

 

Le défi consiste à poser de la fibre optique sur une largeur de 8.5cm au lieu de 13cm habituellement. Cette prouesse représente une avancée technique majeure : celle de creuser une tranchée moins large pour répondre à l'exigence de poser un seul conduit PEHD au lieu de trois.

 

La solution : Cela a été rendu possible grâce à leur trancheuse MCT 400, qui a démontré une adaptabilité et une précision exceptionnelles face à ce défi spécifique.

 

Les avantages :

  • Ils ont réduit de 60 % le besoin en béton et en matériel autobloquant.
  • La diminution de l'approvisionnement en toupies de béton, de 7 à seulement 3 par jour, a entraîné une exécution plus rapide du projet.
  • Réduction significative de l’empreinte carbone du chantier.

Les chiffres parlent d'eux-mêmes : Au total, ils ont installé environ 1440 mètres par jour contre une moyenne de 1100 mètres, soit une augmentation de rendement de +30 %.

 

Ce projet souligne l'engagement du Groupe MARAIS à allier innovation technologique à une approche respectueuse de l'environnement, tout en optimisant les performances et la rapidité d'exécution.

 

Le Groupe MARAIS et le Groupe TESMEC exposeront au salon INTERMAT 2024 stand 5a 037

 

 

Chantier de raccordement Gaz

08/04/2024

Chantier de raccordement Gaz

En ce début du mois d’avril, Territoire d’Energie Lot-et-Garonne (TE 47) et les élus du Grand Villeneuvois sont partis à la découverte du chantier de raccordement de la future unité de méthanisation de Sainte-Colombe-de-Villeneuve (47).

 

Une visite de terrain où les élus ont pu découvrir les travaux qui permettront de relier le site de méthanisation agricole, dont l’objectif est de valoriser les déchets en une énergie verte, directement consommable à l’échelle locale, au réseau public de gaz exploité par GRDF.


Ce projet de méthaniseur agricole est porté par la SAS Métha Alliance, une société fondée par trois exploitants agricoles et la Sem Avergies. L’objectif de ce projet est de créer une filière de valorisation des matières organiques sur la Communauté d’Agglomération du Grand Villeneuvois.

 

L’unité, dont la mise en service est prévue fin d’année 2024, permettra de valoriser 10 000 tonnes de matières organiques chaque année (effluents d’élevage, résidus de cultures, cultures intermédiaires), en gaz renouvelable et engrais naturel. Avec 120m3/h de gaz vert, la production de gaz prévue correspond à l’équivalent de la consommation moyenne de gaz de 2 000 habitants.


Le gaz vert produit sera injecté dans la canalisation de distribution de gaz exploitée par GRDF, et qui alimente les communes de Villeneuve-sur-Lot, Bias et Pujols. Il contribuera directement à verdir le réseau gaz de ce territoire.

 

Le Lot-et-Garonne, à n’en pas douter une terre majoritairement agricole, est un territoire ambitieux et prometteur dans le développement de la méthanisation agricole. 4 unités de méthanisation injectent d’ores et déjà du gaz vert dans le réseau existant.

 

La part de gaz vert représente aujourd’hui 9 % du gaz circulant dans les réseaux. Et ce chiffre grimpera à près de 14% dès la fin 2026. Avec son potentiel, le département pourrait être exportateur de gaz vert en 2050 et ainsi contribuer fortement à l’ambition de 100% de gaz vert en 2050 dans les réseaux néo-aquitains.

 

 

Mission cruciale

07/04/2024

Mission cruciale

Dans le cadre de la réhabilitation tant attendue de la Tour Perret à Grenoble, un monument historique imprégné de l’essence même de la ville, l'agence Detect Réseaux 38 a entrepris une mission cruciale de sécurisation du chantier. 

 

La tâche principale consistait à localiser avec précision tous les réseaux présents dans l’emprise du chantier, garantissant ainsi la sécurité des opérations de forage pour les injections de nouvelles fondations.

 

Au cœur de cette mission se trouvait la nécessiteé de préserver l’intégrité, des infrastructures souterraines tout en permettant la transformation de ce lieu emblématique. Dirigé par Christophe GIRARDDetect Réseaux 38 a relevé ce défi avec expertise, en utilisant des technologies avancées de détection pour cartographier minutieusement les réseaux électriques, de télécommunications, de gaz et d’eau.

 

Outre la localisation des réseaux critiques, l’équipe de Detect Réseaux 38 a égalementinspecté et cartographié le réseau d’eaux pluviales au pied de la tour. Cette étape s’est avérée essentielle pour évaluer la possibilité de raccordement au réseau d’assainissement de la ville. L’agence a pu confirmer la viabilité du raccordement, contribuant ainsi à la planification efficace des travaux futurs.

 

La Tour Perret, symbole de l’histoire et du patrimoine grenoblois, retrouvera bientôt sa splendeur d’antan grâce à ces efforts de réhabilitation. Detect Réseaux 38 se félicite d’avoir participé à cette mission, mettant en lumière l’importance cruciale de la détection des réseaux enterrés dans la préservation du passé tout en préparant le terrain pour l’avenir.

 

En conclusion, la sécurisation du chantier de la Tour Perret à Grenoble par Detect Réseaux 38 a été une mission passionnante, marquant une étape importante dans le processus de rénovation de ce monument emblématique.

Future référence pour NGE

05/04/2024

 Future référence pour NGE

La Métropole Aix-Marseille-Provence a retenu NGE (groupement 100 % NGE avec TSO mandataire) pour la réalisation du lot principal concernant les plateformes et voies ferrées du futur Val’Tram.


Ce dernier desservira l’axe La Bouilladisse-Aubagne particulièrement fréquenté aux heures de pointe avec 18 000 véhicules par jour. Ce tramway offrira de nouvelles opportunités de déplacement pour les 60 000 habitants directement concernés.

 

Cette future référence pour NGE rejoint les réalisations qu’a menées le Groupe dans une synergie complète avec ses différentes expertises.


Porté par la Métropole, le Val’Tram s’appuie principalement sur la réhabilitation d’une ancienne voie ferrée depuis Aubagne jusqu’à La Bouilladisse. Il offrira une meilleure desserte de la haute vallée de l’Huveaune sur un axe fortement fréquenté. Le tracé, d’une longueur de 14,4 km, reliera la gare d’Aubagne à La Bouilladisse en 25 minutes, en passant par Roquevaire, Auriol (le quartier de Pont de Joux) et La Destrousse. En développant l’accessibilité aux stations et l’intermodalité, ce transport en commun sur voie entièrement dédiée, proposera une vraie alternative à la voiture. Comme pour la ligne actuelle du tramway d’Aubagne, le Val’Tram sera 100% accessible aux personnes à mobilité réduite.


Le groupement 100 % NGE réalisera l’infrastructure support du rail (terrassement et réseaux), la pose des voies ferrées (ballast et béton) et les fondations pour les caténaires dans le cadre de ce projet.

 

Le tout sera réalisé par TSO, mandataire (voies ferrées béton), EGENIE (voies ferrées ballast), GUINTOLI (terrassements), EHTP (réseaux) NGE FONDATIONS (massifs de fondation LAC) et NGE GC (génie civil), avec en maitrise d’œuvre INGEROP.

 

Les 60 000 habitants du Nord de l’agglomération d’Aubagne pourront dans quelque temps profiter de l’extension de la ligne actuelle de tramway. En circulant sur près de 14 km de nouveau tracé (1,2 km de voie béton en centre-ville et 12,2 km principalement en voie ballast sur l’ancienne voie ferrée), le tramway desservira cinq communes (La Bouilladisse, La Destrousse, Auriol, Roquevaire et Aubagne) en 25 minutes, ce qui implique la création de 11 nouvelles stations.

 

Ce tramway 2-en-1 circulera sur des nouvelles voies béton en milieu urbain, ainsi que sur une ancienne voie ballast qui sera renouvelée sur environ 12 km. Réalisées en voie unique sur l’ensemble du parcours, les rames seront amenées à se croiser uniquement en stations.

 

Les étapes préparatoires prévues à partir de mars 2024 permettront de démarrer les travaux de voie ferrée à l’été 2024 pour une mise en service prévue fin 2025.

 

 

Des travaux d'envergure

04/04/2024

Des travaux d'envergure

Une petite fuite d'eau potable sur la berge de l'Ouvèze a incité le Syndicat Mixte des Eaux de la Région Rhône Ventoux à entreprendre des travaux d'envergure pour assurer la pérennité de l'approvisionnement en eau de Carpentras et des communes environnantes.

 

La décision a été prise de réaliser des travaux hautement techniques et durables sur l'une de ses principales conduites d'eau, de diamètre DN 600, qui traverse le lit de la rivière Ouvèze.

 

Pour permettre le passage de deux conduites principales, deux forages dirigés extrêmement techniques ont été réalisés.

D'une longueur d'environ 200 mètres et creusés à une profondeur de 8 mètres sous le lit de la rivière Ouvèze, ces forages ont été effectués dans le respect des normes les plus strictes par le Groupe Gendry, un pionnier dans le domaine depuis 1996.

 

Le Groupe Gendry est reconnu pour sa capacité à réaliser des forages de divers types, en tenant compte des objectifs spécifiques et des contraintes particulières liées aux terrains.

 

Cette prouesse technique assure la sécurité de l'approvisionnement en eau de la région, démontrant ainsi l'engagement continu envers la préservation des ressources hydriques essentielles à la vie quotidienne.

 

Sous la supervision de Laurent Dufaut, Directeur Technique du Syndicat Mixte des Eaux de la Région Rhône Ventoux, le chantier a été lancé avec succès. Les entreprises et les agents du syndicat ont été chaleureusement félicités pour leur professionnalisme.

 

 

Le Groupe GENDRY exposera au salon Ville Sans Tranchée

    

 

 

Canalisation en PE biosourcé

02/04/2024

Canalisation en PE biosourcé

GRDF a installé 2,6 km de canalisation en polyéthylène (PE) biosourcé dans les communes de Bersée, Cappelle-en-Pévèle et Auchy, situées sur le territoire de la Communauté de Communes Pévèle-Carembault (59).

 

Alors que la plupart des réseaux de gaz sont actuellement constitués de polyéthylène d'origine fossile, GRDF innove en utilisant les premières canalisations fabriquées à partir d'un matériau issu de la biomasse. Le distributeur de gaz vise ainsi à réduire l'empreinte carbone des réseaux qu'il exploite.

 

Les canalisations certifiées biosourcées présentent les mêmes caractéristiques techniques que les canalisations en polyéthylène existantes : elles sont flexibles et inoxydables. De plus, elles répondent aux normes de sécurité les plus strictes applicables aux réseaux publics de distribution de gaz. Le matériau renouvelable suit le même processus de transformation industrielle que celui utilisé pour les matières fossiles, ce qui garantit des propriétés identiques telles que la résistance, la durabilité et la recyclabilité.

 

Ce chantier a été lancé dans le cadre du projet "Changement de Gaz", visant à sectoriser le réseau dans une zone densément peuplée en gaz. Ce PE biosourcé est fabriqué à partir de matériaux issus de la biomasse tels que les déchets végétaux et les résidus de bois, qui sont ensuite transformés en Isère.

 

Sponsor de cette news

Déploiement Fibre Réussi

26/03/2024

Déploiement Fibre Réussi

Une fois de plus, Aquitaine Réseaux, la filiale du Groupe BAGE, a démontré son expertise en réalisant à La Trimouille (86) un chantier de déploiement de la fibre optique qui n'était pas sans défis.

 

Ce chantier de génie civil, supervisé par Thomas Proux, avait pour objectif de moderniser l'infrastructure télécom régionale grâce au déploiement de la Fibre Optique Orange. Ce chantier ambitieuse a permis la réalisation de 3500 mètres linéaires de génie civil en utilisant la technique de la pose mécanisée avec une optimisation des tracés.

 

Entre les contraintes de localisation des tracés et les exigences techniques, chaque étape du chantier a nécessité une planification minutieuse.  Cette approche rigoureuse a garanti le respect des délais, des normes de sécurité, et une exécution sans faille du chantier. La pose mécanisée a été effectuée à l'aide d'une trancheuse MARAIS.

 

L'expertise d'Aquitaine Réseaux ne se limite pas au déploiement de la fibre optique.Spécialisée dans la pose de réseaux aériens et souterrains, l'entreprise offre une gamme complète de services, allant des études de bureau aux travaux de télécommunications, en passant par les réseaux électriques HTA/BTA, les réseaux gaz, et bien d'autres encore.

 

Aquitaine Réseaux, avec ses deux implantations stratégiques à Le Thou (17) et Cisse (86), joue un rôle essentiel dans le paysage des infrastructures régionales. Son expertise et son engagement envers la qualité se reflètent dans chaque projet qu'elle entreprend.

 

Le succès d'Aquitaine Réseaux est étroitement lié à son appartenance au Groupe BAGE. Cette entreprise française à taille humaine, fondée en 2010, s'est rapidement imposée comme un leader dans la conception, la construction et la maintenance d'infrastructures. Avec huit filiales solidement implantées sur la moitié ouest de la France, le Groupe BAGE incarne l'esprit de proximité et d'indépendance, offrant à ses clients une expertise locale combinée à une envergure nationale.

 

Sponsor de cette news

Trophées du Sans Tranchée

25/03/2024

Trophées du Sans Tranchée

Le Projet GGLF (Green Gaz Lolland Falster) de grande envergure impliquait la réalisation de 3 forages dirigés reliant des îles danoises est en lice pour les 10èmes Trophées du Sans Tranchée. CATÉGORIE CHANTIERS A L’INTERNATIONAL

 

Entreprise :  Horizontal Drilling International HDI
Maître d’Ouvrage : Energinet
(en association avec Evida Services)
Partenaires :
MTH (génie civil) et Spiecapag (activités mécaniques)
 

Lieu du chantier : Danemark

 

Description du chantier

Le Projet GGLF (Green Gaz Lolland Falster) est la pose d’un pipeline permettant d’alimenter en gaz les industries sucrières du Danemark. Ces industries développeront ensuite la méthanisation de leurs déchets. Le biogaz produit sera réinjecté dans ces canalisations.

 

Ce projet de grande envergure impliquait la réalisation de 3 traversées de bras de mer par forage horizontal dirigé :

  • Le premier tir sous le bras de mer « Gründsund » de 1987 m forés est l’une des plus longues traversées au Danemark.
  • La seconde sous le bras de mer « Faergestrom » de 1908 m était plus technique par la complexité géologique du sol.
  • La 3e sous le bras de mer « Guldborgsund » de 1936 m avait un enjeu environnemental important.

Le chantier s’est déroulé de mai à octobre 2023.

Spécificités du projet : 

Ces forages ont été réalisés « en intersect » c’est-à-dire que le trou pilote a été creusé depuis 2 îles opposées avec des têtes de forage de 300 mm qui se sont rejoints à 80m sous la mer pour ressortir du même côté.

 

Le Danemark est principalement composé d’une couche de matériaux meubles en surface et d’un substratum crayeux dans lequel on peut retrouver quelques veines de silex dans la zone surfacique. Dans ces matériaux meubles, il y a des « boulders », des boules de granit charriés par le glacier lors de l’époque glaciaire et qui constituent des obstacles à éviter à tout prix. Ils créent des points durs dans les couches de surface pour lesquelles sont habituellement utilisés des outils pour sol meubles. Et aussi parce qu’ils peuvent s’effondrer dans le trou et bloquer les assemblages de forages.

 

Un autre souci technique était le risque de remontée de boue en surface dû à la forte pression des fluides de forage et aux brèches crées par de nombreux carottages et forages géotechniques en mer pour d’anciens projets abandonnés. Or ces remontées étaient exclues dans cette zone protégée Natura 2000. Il a donc fallu faire une analyse d’hydrofracture lors des études géotechniques en conséquence et de surveiller en temps réel l’évolution de la pression pour réagir rapidement.

Par ailleurs pour protéger la couche superficielle de sol assez faible, des gaines en acier ont été installées jusqu’à atteindre la craie. Ces gaines permettent aussi de limiter le flambement des tiges dans des matériaux meubles et peu stables.

 

Au total 6 mois de préparation et d’analyses ont été nécessaires pour anticiper et minimiser tous les risques techniques, de sécurité et environnementaux.

 

Aspect environnemental
Ce projet va permettre d’alimenter l’industrie sucrière en gaz et de produire du biogaz.

L’utilisation du forage dirigé a permis de répondre aux nombreuses contraintes environnementales au Danemark. Dans cette région vivent de nombreuses espèces animales et végétales protégées en particulier des Aigles de mer qui ne supportent pas le bruit pour lesquels il a fallu mettre des barrières acoustiques autour des machines.

 

 

Seront aussi présent au salon VST

Copyright © INTERTAS Tous droits réservés

Copyright © INTERTAS Tous droits réservés

Inscrivez-vous à la newsletter