INTERTAS
< Nous contacter
INTERTAS
Portail des réseaux Aériens & Souterrains
< Nous contacter
< Qui sommes nous
< Qui sommes nous
< Mentions légales
< Mentions légales
Actualités par thème
< Nous suivre sur LinkedIn
Actualités par thème
< Nous suivre sur LinkedIn
< Partager le site INTERTAS.fr sur LinkedIn
S’inscrire à notre Newsletters >
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14

CHANTIERS

Sécurisez vos chantiers

16/07/2024

Sécurisez vos chantiers

Pour sécuriser les chantiers, un nombre croissant d'entreprises investit dans des silhouettes à l'effigie humaine. Ces silhouettes ont pour objectif de protéger leur personnel contre les dangers liés à la circulation routière.

 

Les silhouettes humaines, équipées de bandes réfléchissantes, sont conçues pour être visibles de loin, même dans des conditions de faible luminosité. Elles jouent un rôle crucial dans la sensibilisation des usagers de la route en influençant leur comportement. En avertissant les conducteurs de la présence de travailleurs, elles contribuent à réduire les risques d'accidents et à renforcer la sécurité sur les chantiers.

 

Aujourd'hui, ces silhouettes sont devenues des éléments indispensables du quotidien pour les salariés. Leur grande adaptabilité permet de les déplacer et de les installer facilement, que ce soit sur les camions de l'entreprise grâce à des aimants, ou encore directement sur les routes et les chantiers. Cette flexibilité d'utilisation assure une protection constante et efficace, quelle que soit la configuration du site de travail.

 

Depuis l'introduction de ces silhouettes, de nombreuses entreprises ont constaté une amélioration significative de la sécurité sur leurs chantiers. Les retours des salariés sont également positifs, ces derniers se sentant plus en sécurité grâce à la présence de ces dispositifs.

 

L'investissement dans des silhouettes humaines représente une avancée majeure dans la protection des travailleurs sur les chantiers. Avec l'augmentation continue du nombre d'entreprises adoptant cette technologie, il est clair que cette innovation est appelée à devenir une norme dans le domaine de la sécurité routière et industrielle.

 

En somme, les silhouettes à l'effigie humaine sont bien plus qu'un simple outil de signalisation ; elles sont le reflet d'un engagement fort des entreprises envers la sécurité de leurs employés. Cette démarche proactive démontre que la prévention des accidents de travail reste une priorité absolue dans un secteur où les risques sont omniprésents.

 

Sponsor

 

Effacement des réseaux aériens

16/07/2024

Effacement des réseaux aériens

L'effacement des réseaux aériens consiste à les enterrer pour les rendre plus discrets, améliorer l'esthétique des quartiers, optimiser leur intégration dans l'environnement et les sécuriser en cas de mauvais temps.

 

La motivation première de l'effacement des réseaux aériens est l'amélioration esthétique des quartiers.

Les fils et poteaux qui traversent les rues et les paysages urbains peuvent enlaidir l'environnement. En les enfouissant, les villes et villages peuvent offrir un cadre visuel plus agréable et harmonieux. Cette transformation est particulièrement bénéfique dans les zones historiques ou touristiques où l'apparence des lieux joue un rôle crucial dans l'attrait et la satisfaction des visiteurs.


Optimisation de l'Intégration Environnementale

Au-delà de l'aspect visuel, l'enfouissement des réseaux permet une meilleure intégration des infrastructures dans l'environnement. En retirant les éléments aériens visibles, les espaces verts et autres aménagements paysagers peuvent être développés plus librement, sans les contraintes imposées par les poteaux et câbles suspendus. Cela favorise un développement urbain plus cohérent et respectueux de l'écosystème local.


Sécurisation en Cas de Mauvais Temps

Un autre avantage significatif de l'effacement des réseaux aériens réside dans la sécurité accrue qu'il procure. Les infrastructures aériennes sont vulnérables aux intempéries telles que les tempêtes, les vents violents et les chutes de neige. Ces conditions météorologiques peuvent endommager les lignes et causer des interruptions de service. En enterrant les réseaux, on les protège contre ces aléas, assurant ainsi une plus grande fiabilité des services fournis aux habitants. Cette mesure réduit également les risques d'accidents liés aux chutes de câbles ou de poteaux.


Un Investissement pour l'Avenir

Bien que l'effacement des réseaux aériens représente un investissement initial conséquent, les bénéfices à long terme justifient cette dépense. La réduction des coûts de maintenance et de réparation, la prévention des coupures de service, ainsi que l'attrait accru des quartiers en font une stratégie gagnante pour les collectivités. De plus, cette démarche s'inscrit dans une vision durable de l'urbanisme, visant à créer des espaces de vie plus sûrs, plus beaux et plus fonctionnels.

 

Sponsors

 

     

 

 

Tunnelier à "attaque ponctuelle"

14/07/2024

Tunnelier à "attaque ponctuelle"

Les travaux de creusement du second tunnel sous le Canal du Midi ont commencé début juillet. Les travaux comprennent une partie en souterrain permettant le passage sous le Canal du Midi dans le prolongement de la Ligne B existante et une section aérienne en viaduc à partir de l’avenue de l’Europe.


Le chantier a nécessité le renforcement du sol sous le Canal du Midi. Il s’est déroulé en une phase de 3 mois et demi entre le 20 novembre 2023 et mars 2024, pendant cette période, le Canal a été fermé sur une cinquantaine de mètres environ. Au printemps 2024, le premier tunnel en direction Labège a été réalisé. Le creusement du second tunnel en direction de Ramonville est en cours depuis début juillet et sera terminé pour la Rentrée 2024.

 

Le tunnelier Clémence Isaure qui réalise ces travaux de creusement est dit à « attaque ponctuelle ». Il fonctionne sous pression d’air dans la chambre d’abattage (ou d’extraction : espace qui sépare le bouclier de la roue de coupe). Il injecte de l’air comprimé dans le sol pour empêcher les venues d’eau de la nappe phréatique dans le tunnel en construction. Avec cette technique de creusement, il est possible d’observer l’apparition de bulles à la surface de l’eau. Ce phénomène normal et classique se produit lorsque de l’air sous pression est injecté dans le sol. Cet air chemine librement dans le sol, s’infiltre et remonte vers la surface de l’eau. Il n’est pas dangereux pour l’homme ni même pour le Canal du Midi et son environnement.


Pendant cette phase du chantier, les réseaux d’eaux usées seront temporairement déviés. Cette déviation sera réalisée via des tuyaux mis en place au sol sur le chemin de halage. Des odeurs émanant du chantier peuvent survenir. Les équipes de Tisséo Ingénierie et de Toulouse Métropole ainsi que les entreprises en charge du chantier mettront tout en œuvre pour limiter au maximum la gêne occasionnée.

 

Retour sur les étapes de franchissement du Canal du Midi :
Le Canal du Midi a été remblayé sur une largeur de 25m afin de consolider le terrain en amont des 2 passages du tunnelier. Une fois le remblai mis en place, une foreuse a réalisé des injections de matériaux (argile et ciment) dans le sol.

 

Pour préserver le canal, un travail de précision a été effectué : remblaiement à la pelle depuis les berges, évacuation du remblai avec des engins guidés pour retrouver la configuration initiale et préserver la faune et la flore du site.

 

Le tunnelier Clémence Isaure creusera deux tunnels de 250m de long et de 5.29m de large sous le Canal du Midi jusqu’à la Rentrée 2024.

 

Sponsor

Pour le compte de SNCF Réseau,

11/07/2024

Pour le compte de SNCF Réseau,

Colas Rail continue d'avancer dans les travaux de construction des voies du CDG Express, la liaison ferroviaire directe visant à offrir une connexion rapide entre la gare de Paris-Est et l'aéroport Paris-Charles de Gaulle en 20 minutes.

 

Dans le cadre de ce projet, Colas Rail a la charge de la conception et la réalisation des voies et caténaires des zones G et H, tronçons finaux de la ligne, entre Mitry-Mory (93) et l’aéroport Paris-Charles de Gaulle.

 

Le contrat, attribué à Valerian (mandataire), Colas Rail et Colas Rail Infra Services, Spie Batignolles Génie civil, Demathieu Bard, Egis Rail, et Fer Expert vise à construire 5,8 kilomètres d’infrastructures ferroviaires neuves. Le groupement assure, pour le compte de SNCF Réseau, la conception et la réalisation des travaux de terrassement, d’assainissement, d’ouvrages d’art, de pose des voies ferrées, l’installation des caténaires et le génie civil de signalisation.

 

Zone G : 4,5 km de double voie à créer
Ce tronçon aérien de 4,5 km de double voie ballast conduira à l’installation de trois ponts rails et d’un pont route.

 

Zone H : 1,3 km jusqu’à la gare Aéroport Charles de Gaulle 2 TGV
Le second tronçon situé sur la commune de Tremblay-en-France concerne l’aménagement du tunnel et de la gare Aéroport Charles de Gaulle 2 TGV sur la zone H. Il porte sur la réalisation d’1,3 km de double voie béton, d’une voie de garage, de la pose de 9 appareils de voie, du génie civil de signalisation, des cheminements d’évacuation, la construction des quais de service le long de la voie de garage pour accueillir le remisage des Transiliens.

 

La pose de 12 km de lignes de caténaires et la réalisation d’un poste d’alimentation seront également opérées sur ces tronçons.

Ce chantier mobilisera une centaine de compagnons des agences Grands Travaux et Caténaire régionale.

 

Le CDG Express complétera les modes de transport existants pour garantir la connexion entre l’aéroport Paris-Charles de Gaulle et le centre de Paris. Ce projet de liaison ferroviaire directe avec une interconnectivité optimale a pour ambition de répondre aux besoins des voyageurs qui souhaitent disposer d’un transport à haut niveau de service, fiable, rapide, confortable et connecté.

 

Après les travaux de voie, les travaux caténaires ont démarré au mois de juin 2024.

La mise en service est prévue début 2027

 

Sponsor

RSP : Aspiration modulaire

 

Projet SuedOstLink en Bavière

10/07/2024

Projet SuedOstLink en Bavière

TenneT, un gestionnaire de réseau de transport d’électricité en Allemagne, a attribué à VINCI Construction GeoInfrastructure le contrat d’enfouissement de lignes électriques du projet SuedOstLink en Bavière.

 

Ce projet approvisionnera la Bavière entre les villes de Marktredwitz et Pfreimd, en électricité propre et abordable à partir de 2027. SuedOstLink joue un rôle de premier plan dans la réalisation de l’objectif de neutralité climatique d’ici 2045 du programme de transition énergétique allemand. La ligne électrique en courant continu permettra de transporter l’énergie éolienne du nord de l’Allemagne vers le sud industriel où les centrales électriques conventionnelles sont peu à peu retirées.

 

VINCI Construction GeoInfrastructure est en charge des travaux de génie civil. Le chantier se déroulera en deux étapes :

 

Fin août 2024 – décembre 2026 : réalisation de travaux de terrassement et d’enfouissement de fourreaux sur près de 90 km et des voies d’accès nécessaires aux travaux. Pour cette partie du projet, VINCI Construction GeoInfrastructure fera appel aux expertises de Spiecapag et HDI, filiales de VINCI Construction spécialisées dans la pose de conduites terrestres.

 

Décembre 2026 – mai 2028 : réalisation de fouilles et d’accès pour permettre la pose des 4 câbles électriques de 525 kV en courant continu dans les fourreaux.

 

Dans le cadre de ce projet, VINCI Construction GeoInfrastructure utilisera des techniques sans tranchée, notamment celle du « forage dirigé », qui permettent le franchissement d’obstacles (zones humides, cours d’eau, biotopes) en limitant l’empreinte environnementale des opérations. De même, les matériaux extraits des tranchées seront réemployés au maximum pour limiter l’évacuation de déchets et le recours à des matériaux de carrière.

 

Sponsors

 

Une étape cruciale pour Nimes

10/07/2024

Une étape cruciale pour Nimes

Mardi 08 juillet 2024, la ville de Nîmes a marqué une étape cruciale dans son projet de prévention des inondations avec l’inauguration du tunnelier « Claude-Jordane », une imposante machine de 110 mètres de long et 380 tonnes.

 

Le baptême a eu lieu au croisement des rues Sully et Pierre-Semard, en présence de nombreuses personnalités locales et du personnel de l'entreprise RAZEL-BEC (Groupe FAYAT). La cérémonie a respecté les traditions des travaux souterrains : bénédiction par un prêtre, bris de bouteille de champagne et installation d’une statue de Sainte-Barbe, patronne des travailleurs du sous-sol, pour protéger le chantier. « Claude-Jordane », est l’association des deux prénoms de ses marraines : l’élue nîmoise Claude de Girardi, déléguée à la gestion des milieux aquatiques & prévention des inondations (Gemapi) à Nîmes Métropole, et Jordane Lafaye, cheffe de projet.

 

Ce projet ambitieux fait partie du programme Papi 3 Vistre 2022-2028, avec un budget de 126 millions d'euros. L'objectif est de multiplier par dix la capacité de transfert des eaux des cadereaux d’Uzès et des Limites, passant de 8 à 80 m³/s. Julien Plantier, Premier Adjoint au Maire, a souligné l’importance de cette initiative en rappelant les inondations dramatiques d’octobre 1988.

 

« Notre mémoire collective est traumatisée par ces jours de déluge qui ont frappé notre cité et causé la mort de neuf personnes, rappelait Julien Plantier, Premier Adjoint au Maire de Nîmes, avant la cérémonie de baptême. Ce vaste chantier très onéreux initié il y a 20 ans va permettre de protéger le territoire, son patrimoine, ses habitants, pour les décennies à venir. » 

 

Depuis 2007, les programmes Papi I et II ont permis d’aménager le cadereau d’Uzès. Le tunnelier « Claude-Jordane » travaillera pendant environ quatre ans, creusant jusqu’à 14,50 mètres par jour, pour créer deux tunnels d’un kilomètre chacun. Le coût des travaux est estimé à 52 millions d’euros, financés par l’État, Nîmes Métropole, la Région et le Département.

 

Un Avenir Sûr pour Nîmes. À terme, les cadereaux d’Uzès et des Limites seront reliés à l'infrastructure existante, garantissant une meilleure protection contre les inondations pour les 34 000 habitants et 12 000 emplois de la région. Franck Proust, Président de Nîmes Métropole, a souligné l’importance vitale de ce projet pour la sécurité future de Nîmes.

 

Sponsor

 

Sécurité et fiabilité

10/07/2024

Sécurité et fiabilité

La commune de Cancon, située dans le Lot-et-Garonne, mène actuellement d'importants travaux pour améliorer la sécurité et la qualité de distribution électrique. Les lignes aériennes HT sont remplacées par un réseau souterrain.

 

Bernard Girou, premier adjoint de la commune, précise que ce sont 1,3 kilomètres de réseaux électriques qui ont été enfouis. Cette initiative s’inscrit dans le cadre d’une restructuration plus globale, visant à optimiser le "maillage" des réseaux et à permettre leur pilotage automatique depuis le poste de conduite de Bordeaux.

 

Les bénéfices de ces travaux sont multiples. En plus d’embellir le paysage en supprimant les pylônes et câbles aériens, ces interventions contribuent significativement à la sécurité et à la fiabilité de la distribution électrique. En effet, les réseaux souterrains sont bien moins vulnérables aux aléas climatiques tels que les tempêtes ou les fortes pluies.

 

La mise en service de ces nouveaux ouvrages est prévue pour la fin du mois d’août. Cette modernisation représente un véritable progrès pour la commune de Cancon, améliorant non seulement l’esthétique locale mais aussi la résilience et l’efficacité de son infrastructure électrique.

 

Sponsor

Enfin, reprise du chantier

07/07/2024

Enfin, reprise du chantier

Après trois ans d'immobilisme, les travaux, commencés en mars 2021 à Beaulon (Allier), pour l'enfouissement de la ligne à haute tension de 20 000 volts, visibles du lieu-dit Le Montat jusqu'à La Chaume, ont repris lundi 1er juillet.

 

Les habitants du lieu-dit Le Montat jusqu'à La Chaume peuvent de nouveau observer l'avancée des travaux, initialement commencés en mars 2021. Michel Perrin, le responsable du chantier chez BBF de Nevers (58), une entreprise spécialisée dans les réseaux aériens et souterrains, a donné des précisions sur les travaux : « Les travaux vont durer toute la semaine pour remettre tout en service, en souterrain, par portion. »

 

Pour mener à bien ces travaux, Michel Perrin est arrivé sur place avec une équipe bien équipée. Deux camions aspiration et une équipe de deux techniciens pour le souterrain sont présents sur le site. En outre, deux équipes de deux techniciens sont dédiées aux réseaux aériens. « Nous serons chargés de la dépose des câbles aériens, mais je ne peux donner de date à ce jour », a ajouté Michel Perrin.

 

La semaine précédente, Enedis avait pris des mesures pour minimiser l'impact des travaux sur les riverains. Des groupes électrogènes ont été déposés tout le long de l’itinéraire pour assurer une alimentation continue en courant. De plus, Enedis a informé les riverains par courrier des dates et créneaux horaires de la coupure de courant, qui ne dépasse pas une heure.

 

BBF Réseaux (créé en 1963), filiale du Groupe Firalp, est le partenaire des collectivités territoriales et des grands donneurs d'ordre de la Nièvre pour la conception et la construction de réseaux.

Spécialiste des réseaux aériens et souterrains, BBF Réseaux offre des prestations complètes dans les domaines des réseaux électriques, des réseaux numériques, du gaz et du chauffage urbain, de l'éclairage public et des réseaux humides.

 

Sponsor

 

Un contrat stratégique

07/07/2024

Un contrat stratégique

Alexandre Favrel, directeur de Gendry EXPORT, filiale du Groupe GENDRY dirigé par Sylvain Gendry, a signé un contrat stratégique avec Eiffage pour la réalisation de forages dirigés sous la bannière MCA-Sénégal.

 

Ce projet ambitieux s'inscrit dans le cadre d'un Groupement d’Intérêt Economique (GIE) de chantier, en collaboration avec HERBOSCH-KIERE et Enshore Subsea. Les travaux prévus incluent des atterrages en d630 et des opérations on-shore sur une distance de 3 kilomètres.

 

Ces interventions techniques visent à renforcer les infrastructures locales et à soutenir le développement économique de la région.

 

Alexandre Favrel a exprimé sa vision optimiste pour cette nouvelle collaboration : "Le Sénégal représente un marché dynamique et en pleine croissance, avec un potentiel énorme pour des collaborations fructueuses. Nous sommes ravis de pouvoir apporter notre expertise et de contribuer au développement économique du pays."

 

Depuis sa création en 1996, le Groupe GENDRY s’est imposé comme un pionnier en France dans le domaine des forages dirigés. L’entreprise offre des solutions adaptées aux objectifs et contraintes des différents terrains, accompagnant ses clients à chaque étape de leurs projets. Elle garantit la réussite et la sécurité des chantiers, qu'ils soient situés en milieu rural ou urbain.

 

Fier de ses valeurs, le GROUPE GENDRY se distingue par son respect des règles, sa détermination à tenir ses objectifs, et sa vocation à exiger la qualité. Ces engagements sont au cœur de chaque projet entrepris, assurant des résultats qui répondent aux attentes les plus élevées.

 

Avec ce nouveau contrat, Gendry EXPORT continue de démontrer son leadership et son expertise, consolidant ainsi sa position sur la scène internationale et renforçant son engagement envers le développement durable et économique des régions dans lesquelles elle opère.

 

4 sous-stations électriques

05/07/2024

4 sous-stations électriques

(Communiqué) Le Groupe Eiffage remporte en groupement le contrat pour la réalisation de 4 sous-stations électriques, au large de la Belgique, destinées à équiper la première île énergétique artificielle. 

 

Eiffage, au travers de Smulders (filiale belge d’Eiffage Métal), a remporté en groupement avec HSM Offshore Energy et Iv-Offshore & Energy le contrat EPCIC1 attribué par Elia Transmission Belgium, le gestionnaire de réseau de transport d’électricité belge, pour la réalisation des 4 sous-stations électriques de courant alternatif sur l’Île Princesse Elisabeth, future île énergétique artificielle au large de la Belgique.

 

Le groupement aura en charge la conception, la fabrication, l’installation et la mise en service des infrastructures haute tension de l’île comprenant 4 sous-stations de courant alternatif qui seront directement posées sur la structure de l’île. Deux des sous-stations auront une capacité de 1 050 mégawatts et les deux autres auront une capacité de 700 mégawatts. Un module de services et un garage sont également prévus dans le marché.

 

La construction des sous-stations débutera en mai 2025 et devrait durer jusqu’au premier trimestre 2029. Smulders assurera une partie de la fabrication des infrastructures dans ses usines belges et de l’assemblage final sur son nouveau site de Vlissingen aux Pays-Bas. L’installation sur l’île aura lieu à partir de 2027 en vue d’une mise en service dès 2030. 

 

L’Île Princesse Elisabeth sera la première île énergétique au monde à combiner le courant continu (HVDC) et le courant alternatif (HVAC). Située à environ 45 kilomètres du littoral, elle répond à l’ambition d’établir un réseau maillé offshore qui permettra de recueillir l'électricité produite par les parcs éoliens de la zone et de la transporter vers la côte. Véritable hub énergétique centralisé, elle a également vocation à créer des interconnexions pour échanger de l’électricité avec les pays connectés quand leurs parcs ne produisent pas à leur plein potentiel.

 

Ce nouveau marché conforte la capacité du Groupe à réaliser des ouvrages d’exception pour l’éolien offshore avec notamment plus de 30 sous-stations électriques réalisées pour le marché européen. Parmi les marchés significatifs remportés, on peut citer la sous-station du parc éolien au large de la baie de Saint-Brieuc en France, ou, au large de l’Ecosse, deux sous- stations électriques pour le parc Moray West et celle du parc Inch Cape

 

Sponsor

Le bras secondaire de la Seine

04/07/2024

Le bras secondaire de la Seine

Pendant les Jeux olympiques et paralympiques de Paris, le bras secondaire de la Seine dit «bras de Gennevilliers », a été aménagé pour assurer la continuité de la navigation et ne pas pénaliser tout un secteur économique.

 

Pendant toute la durée de la compétition, le transport de marchandises de gros gabarit ne sera plus possible sur l’axe principal de la Seine qui passe par les Hauts-de-Seine et la Seine-Saint-Denis. Cet axe principal a été mis à disposition pour sécuriser le village des athlètes. Ainsi, le bras de Gennevilliers devient crucial pour maintenir le flux logistique.


Inauguration après Deux Ans de Travaux

Après deux ans de travaux intensifs, l’ouverture du bras de Gennevilliers a eu lieu ce jeudi 4 juillet 2024, comme l'ont annoncé les Voies Navigables de France (VNF), la Société de livraison des ouvrages olympiques (SOLIDEO) et Haropa Port dans un communiqué. Grâce à un important chantier de dragage, même les bateaux de fret de 125 mètres de long et d’une capacité de 3500 tonnes peuvent désormais mouiller dans ce bras secondaire.


Une Capacité Impressionnante

Pendant toute la durée des Jeux, ce ne sont pas moins de 2 millions de tonnes de marchandises, soit l’équivalent de 100 000 camions, qui pourront être transportées via cette nouvelle voie navigable. Cette alternative logistique permet de désengorger les routes et de réduire l'empreinte carbone de la logistique des Jeux.


Un Héritage Durable

Bien que le bras principal de la Seine rouvrira le 12 septembre 2024, l'usage du bras de Gennevilliers se poursuivra après les événements olympiques. Les postes d’attente des convois fluviaux devraient servir au maintien de la logistique fluviale des grands chantiers franciliens. De plus, la création de nouvelles haltes fluviales pour la plaisance et le retrait d’une dizaine de bateaux abandonnés offriront aux collectivités l’opportunité de développer des activités nautiques et de loisirs fluviaux.


Un Projet Déjà Prouvé

L’axe secondaire a déjà prouvé son utilité lors de la construction du Village des athlètes. En effet, 500 000 tonnes de déblais ont été évacuées et l’acheminement des matériaux a été réalisé par cette voie, ce qui a permis d’éviter la circulation de 25 000 camions sur les routes. Cette réalisation démontre l'impact positif et immédiat de cette infrastructure.


Un Engagement Écologique Fort

L’un des arguments phares pour justifier ces travaux est l’aspect écologique. « Atout majeur dans notre objectif de réduction carbone, le fluvial a été au cœur de la réalisation des ouvrages olympiques. De l’évacuation des déblais de chantier à l’approvisionnement de matériaux, en passant par l’acheminement d’une passerelle par la Seine, les ouvrages ont utilisé une palette large de ce que le fluvial rend possible », explique Nicolas Ferrand, Directeur Général Exécutif de la SOLIDEO.


Innovation et Modernisation

Dans cette optique écologique, dès cet été, une trentaine de bateaux disposeront de motorisations électriques ou hybrides thermique-électrique. Cette modernisation de la flotte fluviale contribue à réduire davantage les émissions de carbone, alignant les opérations logistiques avec les objectifs de développement durable des Jeux.

 

En conclusion, l’aménagement du bras de Gennevilliers représente une avancée majeure non seulement pour la logistique des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, mais également pour l’avenir de la navigation fluviale en Île-de-France. Ce projet incarne une vision écologique et durable qui promet de perdurer bien au-delà des Jeux, offrant ainsi un héritage précieux pour les générations futures.

 

Sponsor

Nouveau guide actualisé

30/06/2024

Nouveau guide actualisé

Les Canalisateurs ont le plaisir de vous annoncer la publication de leur nouveau guide de pose de réseau de thermie. Ce guide actualisé est conçu pour répondre aux besoins croissants et aux nouvelles exigences des professionnels du secteur.

 

La précédente édition, qui se focalisait sur les réseaux de thermie en acier calorifugé, a été intégralement revue. La nouvelle version présente une gamme élargie de produits, intégrant désormais les réseaux en PEHD (polyéthylène haute densité). Cette inclusion permet de couvrir une plus grande variété de matériaux et d’applications, offrant ainsi aux utilisateurs une vision plus complète des solutions disponibles sur le marché.

 

Outre l’élargissement de la gamme de produits, le guide renforce également la présentation de certains aspects spécifiques des travaux sur ces réseaux. Certains de ces aspects nécessitent des compétences particulières, et notre guide s’efforce de les détailler pour permettre aux professionnels d’acquérir ou de perfectionner ces compétences.


Un Outil Précieux pour Tous les Acteurs du Secteur :  Ce guide s’adresse aussi bien aux entreprises qu’aux maîtres d’ouvrage et maîtres d’œuvre. Grâce à cet ouvrage, vous pourrez dialoguer plus efficacement autour des éventuelles difficultés rencontrées sur les chantiers. Les informations et les conseils pratiques contenus dans ce guide visent à faciliter la compréhension et la résolution des défis techniques propres aux réseaux de thermie.

 

Pourquoi Consulter le Guide ?

  • Comprendre les contraintes spécifiques : Chaque type de réseau a ses propres contraintes et exigences techniques. Ce guide vous aidera à les comprendre et à les anticiper.
  • Améliorer la communication : En fournissant des informations détaillées, le guide facilite le dialogue entre les différents acteurs impliqués dans les projets de thermie.
  • Acquérir des compétences spécifiques : Grâce aux sections dédiées aux compétences particulières, vous pourrez développer les compétences nécessaires pour réussir vos projets.

 

CLIQUEZ-ICI POUR CONSULTER LE GUIDE

 

 

Sponsor

< S’inscrire à notre Newsletters

< Partager le site INTERTAS
sur LinkedIn

Copyright © INTERTAS Tous droits réservés

Copyright © INTERTAS Tous droits réservés

Inscrivez-vous à la newsletter