INTERTAS
< Nous contacter
INTERTAS
Portail des réseaux Aériens & Souterrains
< Nous contacter
< Qui sommes nous
< Qui sommes nous
< Mentions légales
< Mentions légales

Actualités par thème

< Nous suivre sur LinkedIn

Actualités par thème

< Nous suivre sur LinkedIn

< Partager le site INTERTAS.fr sur LinkedIn

S’inscrire à notre Newsletters >

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 FOURNITURES CHANTIERS MATERIELS GENERALES VIDÉOS

RISA au salon TP-Expo 2024

26/06/2024

RISA au salon TP-Expo 2024

Le constructeur français RISA a présenté ses activités de réseaux souterrains et aériens au salon TP-Expo 2024 à Égletons (19), en exposant une trancheuse "RT400VS" et un treuil de levage "BOXER" pour l'installation des lignes HTB.

 

Organisé par Technique-TP, est l’occasion pour le constructeur Français RISA, aux côtés de CHASSAING TP Recyclage, d’exposer et de vous présenter les deux machines en conditions de chantier, dans une zone de démonstration dynamique et un environnement agréable.

 

La trancheuse RISA "RT400VS" avec cabine a suscité un grand intérêt. Cet équipement, conçu pour faciliter la pose des réseaux souterrains, se distingue par sa performance et sa robustesse. Pour en savoir plus

 

En complément de la trancheuse, RISA a également présenté son treuil de levage "BOXER". Destiné à l’installation des lignes à haute tension (HTB), ce treuil se caractérise par sa fiabilité et sa capacité à gérer des charges lourdes avec une grande précision. Pour en savoir plus

 

La société Risa, dirigée par Martial Pautrat, développe et produit une gamme exhaustive d'engins et d'équipements destinés à la construction de réseaux souterrains (tels que des trancheuses à chaîne, des trancheuses équipées de scies à rocher, des spiraleuses, des roues de compactage, etc.) ainsi que de réseaux aériens (incluant des grues de levage, des grues de forage, des treuils, etc.) dans son usine située à Caussade (82)

 

Un marché de plus de 900 M€

26/06/2024

Un marché de plus de 900 M€

Eiffage, au travers de sa filiale Eiffage Énergie Systèmes (mandataire), SPIE Nucléaire et ABC viennent de signer avec EDF le marché pour la fourniture et l’installation des groupes électrogènes de secours diesel principaux des projets de six réacteurs nucléaires de type EPR2. Le montant du marché est de plus de 900 millions d’euros.

 

Ce marché comprend les études, la qualification, la fabrication, l’installation, les essais et la mise en service de 24 groupes électrogènes de secours diesel de 10 MWe, pour le projet de six unités EPR2 regroupées par paire sur trois sites (Penly, Gravelines et Bugey). Chaque unité intégrera quatre groupes électrogènes de secours (trois principaux et un de maintenance), leurs auxiliaires électromécaniques ainsi que les systèmes de ventilation des halls des groupes et les systèmes d’extinction incendie.

 

Le projet élaboré par le groupement tient compte des objectifs de standardisation et de réplication des équipements souhaités par EDF pour le nouveau programme nucléaire français.

 

La phase études démarrera dès cette année. La mise en œuvre du projet, sur une durée prévisionnelle de 17 ans, nécessitera la mobilisation de près de 350 personnes pour chacun des trois chantiers au plus fort de l’activité, et génèrera 80 000 heures réservées à l’insertion professionnelle et à l’emploi de personnes en situation de handicap.

 

Après avoir remporté en novembre 2023 les travaux de génie civil des deux premiers réacteurs de type EPR2 de Penly, ce nouveau marché démontre la capacité d’Eiffage à conduire de grands projets qui s’inscrivent dans une démarche de décarbonation et de souveraineté énergétique de la France. 

 

ABC est le motoriste et fournit la poutre avec châssis et alternateur, et sa filiale OMTD est en charge de l’installation et des essais sur site. ABC avait déjà précédemment fourni à EDF les groupes diesel d’ultime secours sur les tranches 900 et N4.

 

SPIE Nucléaire est fière d’accompagner le renouvellement des capacités de production française d’électricité bas carbone. Dans le cadre de ce contrat, SPIE apportera toute son expertise dans les domaines des systèmes de ventilation, de la tuyauterie et des systèmes incendie.

Lancement du projet HY-FEN

26/06/2024

Lancement du projet HY-FEN

GRTgaz lance les études de faisabilité du projet HY-FEN. Cette future infrastructure de transport d'hydrogène a pour ambition de relier plusieurs bassins industriels de consommation et des sites de stockages d’hydrogène en France.

 

Pour Sandrine Meunier, Directrice générale de GRTgaz, « HY-FEN constitue une infrastructure d’hydrogène essentielle pour la réalisation des ambitions de la France en matière de décarbonation. Ce projet doit permettre aux bassins industriels français de bénéficier d’une logistique fiable et compétitive pour leur alimentation en hydrogène. Il permettra aussi à la France d’occuper une place centrale dans le transport d’hydrogène renouvelable et bas carbone en Europe ».

 

Les études de faisabilité portent sur la construction d’un futur ouvrage hydrogène de 850 kilomètres pour une capacité de transport de 2 Mt/an. Le tracé permettra de relier à l’horizon 2030 plusieurs bassins industriels français majeurs, notamment ceux de Fos-Marseille en région Sud, de la vallée de la chimie en région Auvergne-Rhône Alpes et ceux de la région Grand-Est. Cette artère connectera ces bassins aux projets de stockages souterrains massifs qui assureront la sécurité d’approvisionnement et l’optimisation économique de l’hydrogène bas-carbone pour les consommateurs.

 

Ces études de faisabilité permettront d’établir un optimum technico-économique pour chacun des tronçons du projet. Elles mettront en évidence les possibilités et conditions de conversion de canalisations de gaz naturel à l’hydrogène, et fourniront un chiffrage précis des investissements à réaliser.

 

A terme, HY-FEN a vocation à s’interconnecter dans le sud de la France avec la région Occitanie et avec le projet BarMar à Fos-sur-Mer dans le cadre du corridor européen H2Med. Dans l’Est de la France, il serait également connecté avec le futur réseau allemand d’hydrogène Kernnetz au travers du réseau MEGAL dont la filiale allemande de GRTgaz, GRTgaz Deutschland, est co-actionnaire.

 

HY-FEN est ainsi au cœur des actions de GRTgaz pour faire émerger graduellement un réseau d’infrastructures hydrogène en France qui s’intégrera à terme au niveau européen. Ce projet a d’ailleurs obtenu en avril dernier la labellisation Projet d’intérêt commun (PIC) de l’Union européenne, de même que quatre autres projets de transport d'hydrogène portés par GRTgaz (mosaHYc, RHYn, DHUNE et WHHYN), ainsi que le projet BarMar au sein du groupement H2Med.

 

Stratégie de développement de l’hydrogène bas carbone

GRTgaz soutient le développement de l’hydrogène bas-carbone et renouvelable en concevant les futures infrastructures de transport d’hydrogène et en participant à l’émergence d’un marché unique, ouvert et accessible, tant au niveau local, national et européen. Le déploiement d’un réseau ouvert de transport d’hydrogène est envisagé, soit par la conversion de canalisations gaz existantes, soit par la construction de nouvelles infrastructures, par étapes successives qui consistent à :

  • 1. Développer des réseaux de transport d’hydrogène en accès ouvert dans les principaux bassins industriels français : la création d’infrastructures locales de transport d’hydrogène assure le lien entre producteurs et consommateurs. Elle garantit la sécurité et la flexibilité de l’approvisionnement, tout en offrant une solution de proximité pour la décarbonation des usages industriels.
  • 2. Desservir progressivement le territoire national en connectant les bassins industriels entre eux et en reliant les zones de production et de consommation avec les stockages d’hydrogène.
  • 3. Travailler au développement d’interconnexions européennes via l’organisation et le pilotage d’initiatives transfrontalières et le projet de corridor européen H2MED. L’objectif à terme est de contribuer à la création d’un marché unique européen de l’hydrogène, compétitif et accessible.

 

Dans cette logique, GRTgaz porte de nombreux projets, en coopération avec les acteurs locaux et transfrontaliers de l’hydrogène (consommateurs, producteurs, territoires, opérateurs de transport et de stockage…) avec l’objectif de mettre en service des premiers réseaux régionaux de transport hydrogène d’ici 2030.

 

Sponsor

Fin des réseaux cuivre

25/06/2024

Fin des réseaux cuivre

Une table ronde animée par Ariel Gomez sur la fin des réseaux cuivre se tiendra le 27 juin 2024 de 9h à 10h30 lors du congrès de la FNCCR. Cet événement abordera ce vaste projet industriel qu'est l'arrêt du réseau historique d'ici 2030.

 

Au Village du Numérique, neuf entreprises françaises, membres du Cercle CREDO, ont choisi de se réunir du 26 au 28 juin 2024 à l'occasion du 39ème Congrès de la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR), qui célèbre ses 90 ans à Besançon, sur les bords du Doubs.

 

Les neuf exposants sont : Cerene Services, Dotic, Folan, Idea Optical, IFOTEC, Setics, SUDALYS Technologies, Viavi Solutions et Vivax-Metrotech France.

 

La table-ronde, du jeudi 27 juin de 9h à 10h30, discutera de ce « plan d'ampleur industrielle » que constitue l'arrêt du réseau historique, dont le calendrier, d’ici 2030, doit être respecté, y compris le démontage des câbles cuivre.

La table-ronde s’attardera sur la question des premiers retours sur les difficultés opérationnelles de la fermeture ainsi que les interrogations sur la disponibilité et la résilience des nouveaux réseaux THD qui alimentent un climat d’inquiétude pour les opérateurs publics de la fibre et pour les élus locaux nécessairement sollicités. 

 

La table ronde, animée par Ariel Gomez, se tiendra le 27 juin 2024 de 9h à 10h30, en présence de :

  • Patrick Chaize, Sénateur de l’Ain, Vice-Président de la FNCCR, Président de l’Avicca
  • Jacques Jp. Martin, Président du SIPPEREC, Vice-Président de la FNCCR
  • Denis Leroux, Président du Syndicat Mixte Doubs THD
  • Ghislain Heude, Directeur adjoint de l'ARCEP
  • Cyril Luneau, Directeur des Relations avec les Collectivités locales du Groupe Orange SA
  • Richard Toper, Président du Cercle CREDO

 

Pour le Cercle CREDO, tout comme pour la FNCCR, partenaire de longue date, la fin du cuivre est une préoccupation majeure pour ses membres.

 

En septembre dernier, l'association a mis en place un groupe de travail centré sur « les impacts liés à la fermeture du réseau cuivre sur la partie terminale de la boucle locale cuivre ». Les résultats des recherches et analyses menées depuis septembre 2023 seront présentés dans un guide lors d'une table ronde le mercredi 25 septembre 2024 à Paris.

 

Sponsor

Election : FTTH Council Europe

25/06/2024

Election : FTTH Council Europe

Félicitations à Xavier Renard, directeur marketing télécom de la société ACOME, pour sa réélection au conseil d’administration de FTTH Council Europe, annoncée lors de l’assemblée  générale du printemps 2024 !

 

Xavier Renard, reconnu pour son engagement envers la durabilité et l'innovation dans le secteur des télécommunications, est également membre du Comité de Durabilité de FTTH. Il a joué un rôle clé dans la création de la Plateforme Coopérative pour l'Empreinte Carbone de FTTH. Cette initiative permet aux entreprises de la chaîne de valeur FTTH de mesurer leur empreinte carbone, tout en développant une base de données et un observatoire sectoriel. La plateforme, qui a déjà suscité un grand intérêt, va maintenant s'élargir pour intégrer davantage d'organisations, renforçant ainsi sa maturité et sa légitimité.

 

Dans son rôle renouvelé, Xavier Renard continuera de partager l'expertise d'ACOME avec le marché européen de la fibre optique. Ses efforts se concentreront sur des initiatives cruciales telles que le démantèlement et le recyclage du cuivre, et le déploiement massif de la fibre optique. Ces actions sont essentielles pour soutenir l'agenda de la transition écologique en Europe.

 

"C'est un véritable privilège de se voir confier un rôle au cœur du paysage de la fibre en Europe et au sein d'une organisation aussi influente," a déclaré Xavier Renard. "Je me réjouis de travailler avec mes collègues du Conseil et avec les comités pour faire de la durabilité un moteur principal des activités du secteur."

 

Sponsors

Minimiser l'empreinte carbone

25/06/2024

Minimiser l'empreinte carbone

Le Groupe MARAIS, filiale du Groupe TESMEC, s'engage avec détermination aux côtés de GRDF dans une démarche ambitieuse visant à décarboner les travaux en raccordant les installations de biométhane aux réseaux grâce à des solutions innovantes.


Des Solutions Innovantes pour un Avenir Durable

Les solutions proposées par le Groupe MARAIS se distinguent par leur capacité à réemployer les matériaux, réduire l'impact du transport et limiter le nombre de machines nécessaires sur les chantiers. Ces innovations permettent de minimiser l'empreinte carbone des projets de raccordement. Grâce à ces approches novatrices, GRDF estime un gain de 8 tonnes d'équivalent CO2 par kilomètre, un chiffre significatif dans la lutte contre le réchauffement climatique.


Une Première Réalisation à Baguer-Picant (département d'Ille-et-Vilaine)

En collaboration avec son partenaire SPIE, GRDF a réalisé un projet pionnier en desservant une installation de biométhane à Baguer-Picant. Pour ce chantier, une trancheuse GD2 a été utilisée pour poser une nouvelle génération de tourets de gaz pré-enrubannés, adaptés à une longueur de 345 mètres au lieu des 360 mètres habituels. Ces tourets, fournis par DYKA France, illustrent la volonté d'optimiser chaque étape du processus pour réduire l'empreinte écologique.


Intégration du Fil Traceur

Un autre aspect innovant de ce projet réside dans l'intégration du fil traceur, capitalisé dans les six tourets pré-enrubannés et déployé sur le terrain. Cette intégration permet une traçabilité accrue et une meilleure gestion des infrastructures, contribuant ainsi à une plus grande efficacité et à une réduction des coûts et des impacts environnementaux.


Un Engagement pour l'Avenir

Cette collaboration entre le Groupe MARAIS et GRDF témoigne d'un engagement fort envers la transition énergétique et la réduction des émissions de CO2. En mettant en œuvre des solutions techniques avancées et respectueuses de l'environnement, ces entreprises montrent la voie vers un avenir plus durable et plus propre.

 

Sponsors

Nouveau “PAM OPTIMAL

25/06/2024

Nouveau “PAM OPTIMAL

Communiqué de Saint-Gobain PAM : Recyclé, durable, recyclable. Découvrez leur NOUVELLE gamme “PAM OPTIMAL”, dédiée aux réseaux d’eau potable de petits diamètres et entièrement conçue à partir de matériaux recyclés.

 

Développé par le Centre de recherche de PAM à Maidières, PAM OPTIMAL est une nouvelle solution produite uniquement à partir de matériaux recyclés, avec une réduction de -10% des matières premières.

 

Dédié aux réseaux d’eau potable petits diamètres (DN 60 – 150), PAM OPTIMAL allie la résistance historique des tuyaux PAM à une démarche de réduction de l’impact environnemental, grâce aux principes de l’économie circulaire et du Pacte Vert Européen : produits en France et en Europe par les usines de Foug (Meurthe-et-Moselle) et Santander (Espagne) sont recyclables à l’infini.

 

PAM OPTIMAL est aussi une solution naturelle et saine : son revêtement intérieur est minéral, élaboré avec du sable, du ciment et de l’eau potable, ce qui garantit l’absence de micro/nano plastiques. Sa couche de protection Aquacoat® / BioZinalium® est sans COV et ne contient aucun bisphénol.

 

PAM OPTIMAL permet également une réduction des émissions de CO2 : de classe C25 et conforme à la norme ISO 2531, la gamme permet une diminution de 10 % du poids par rapport à un tuyau classique. A partir de fin 2025, ils seront en partie conçus à partir des fours VULCAIN, 100% électriques, situés à Foug, avec une baisse de 66% des émissions de CO2.

 

Enfin, pour les collectivités, PAM OPTIMAL bénéficie d’un excellent retour sur investissement à long terme grâce aux propriétés de la fonte ductile PAM, qui génère très peu de maintenance et une grande étanchéité. Sa durée de vie est de 100 ans minimum.

 

Les premiers kilomètres sont en cours de pose dans le cadre de chantiers tests menés par les équipes PAM de Bordeaux et de Paris.

 

Cliquez-ici pour découvrez la gamme plus en détail

 

 

Sponsor

Le tunnelier de la Ligne C dévoilé

24/06/2024

Le tunnelier de la Ligne C dévoilé

Toulouse Métropole, Tisséo Collectivités et Tisséo Ingénierie ont dévoilé le tunnelier de la Ligne C, baptisé Jeanne Marvig, installé à proximité de la future station Colomiers - Gare. Ce tunnelier creusera un peu plus de 4 km.

 

Dossier de presse

Lundi 24 juin 2024, Karine Taval-Michelet, Maire de Colomiers, Vice-Présidente de Toulouse Métropole et membre du Comité Syndical de Tisséo Collectivités, et Jean-Michel Lattes, Président de Tisséo Collectivités, Président de Tisséo Ingénierie, ont dévoilé le tunnelier de la Ligne C baptisé Jeanne Marvig installé à proximité de la future station Colomiers -Gare. Il creusera jusqu’au puits Laporte à proximité de la future station Saint-Martin du Touch, ce qui représente un peu plus de 4 km. Il fait partie des 5 tunneliers du chantier de la Ligne C qui creuseront en simultané les 22km de tunnels.

 

La roue de coupe du tunnelier porte les couleurs de la Croix Occitane : rouge et or. C’est aussi la croix de Toulouse, son emblème. Son blason est « de gueule à la croix d’or cléchée et aux douze pommes d’or ». La roue de coupe portera à son tour les couleurs qui ont été associées à tous les événements de la cité et de la région depuis le Moyen-Âge. L’ouvrage en cours de réalisation marquera une étape importante de l’histoire de Toulouse et de l’Occitanie, les 4 autres tunneliers de la Ligne C arboreront ces mêmes couleurs Marguerite de Catellan dévoilée en mai 2024 sur le chantier de la future station Montaudran Gare – Piste des Géants.

 

Cliquez-ici pour consulter la totalité du dossier

 

Sponsor

Une trancheuse compact

24/06/2024

Une trancheuse compact

Pour vos chantiers en milieu urbain, que ce soit pour des travaux de télécommunications, de basse et moyenne tension, d'éclairage public, de gaz, d'eau, etc., le constructeur français RIVARD vous propose la trancheuse "RIVCITY".


Un Design Compact et Efficace

La "RIVCITY" est une véritable petite trancheuse radiocommandée montée sur chenilles caoutchouc, très compacte. Cette conception permet à la machine de se déplacer facilement dans des espaces confinés et restreints, tout en ayant un impact minimal sur la circulation et le trafic piétonnier. Sa compacité et sa maniabilité en font l'équipement idéal pour le déploiement des réseaux en milieu urbanisé.


Robustesse et Efficacité

Robuste et efficiente, la "RIVCITY" est équipée d'une roue de tranchage (jusqu'à 500 mm) à entraînement axial entièrement cartérisée. Cette caractéristique limite les projections et les poussières, offrant ainsi un environnement de travail plus propre et plus sûr. La puissance de cet outil permet la réalisation de micro tranchées dans différentes structures de chaussée, qu'elles soient lourdes ou légères.


Applications Polyvalentes

La "RIVCITY" est conçue pour répondre à une variété de besoins en milieu urbain, notamment pour les travaux de télécommunications, les réseaux de basse et moyenne tension, l'éclairage public, ainsi que les réseaux de gaz et d'eau. Sa capacité à créer des micro tranchées précises et propres la rend indispensable pour les projets d'infrastructure urbaine.

 

Cette trancheuse est également très polyvalente et peut être équipée de la roue "TR80T", permettant des profondeurs jusqu'à 900 mm avec pose mécanisée de tous types de réseaux.


Conclusion

En conclusion, la trancheuse "RIVCITY" de RIVARD est l'équipement idéal pour tous vos chantiers en milieu urbain. Sa conception compacte, sa robustesse et son efficacité en font un outil indispensable pour le déploiement des réseaux dans des environnements urbains confinés et restreints. Opter pour la "RIVCITY", c'est choisir une solution de tranchage innovante qui respecte à la fois les contraintes techniques et les exigences de propreté et de sécurité en milieu urbain.

 

Mini-pelles sur batteries

24/06/2024

Mini-pelles sur batteries

Péniblement, avec seulement 1 % des ventes en 2023, le marché des mini-pelles sur batteries peine à décoller en France, malgré une offre croissante des constructeurs. Pour l'instant, rares sont les entreprises à se convertir. 

 

Avec 13 320 unités vendues en 2023, le marché de la mini-pelle affiche une croissance de 4 % par rapport à 2022. Plus particulièrement, le segment des 2,5 tonnes représente 45 % du marché en France.

 

Ce segment des 2,5 tonnes propose le plus de versions alternatives au thermique équipées de batteries électriques. Cependant, lorsqu'il s'agit d'aborder les volumes des ventes de la mini-pelle électrique sur le territoire national, l'enthousiasme retombe. En effet, l'an dernier, elles ont péniblement représenté 1 % des ventes.

 

Pour y parvenir, les constructeurs misent sur les technologies pour concevoir des machines réactives et silencieuses avec notamment des batteries lithium plus performantes et des équipements modernes, installés de série, qui assurent sécurité et confort. Néanmoins, force est de constater que cela ne suffit pas à convaincre les utilisateurs.

 

Pour expliquer l’état embryonnaire du marché, les constructeurs sont unanimes : la question de l’autonomie et de la capacité de recharge rebute les clients, avant même le coût d’achat. Les utilisateurs potentiels restent sceptiques quant à la durée de fonctionnement des batteries et la facilité de les recharger sur les chantiers.

 

Pour aller plus loin, les donneurs d’ordre ont leur part à prendre et doivent montrer une vraie volonté de décarbonation. Les grands groupes tels que Vinci, Eiffage, NGE, et Bouygues se montrent moins timides dans leurs investissements, indiquant une possible tendance à venir. Leur engagement pourrait inciter d’autres acteurs du secteur à suivre le mouvement et à investir dans des équipements plus écologiques.


Les Actions Nécessaires

Des appuis gouvernementaux et aides publiques pour inciter ou accompagner les investissements dans des engins alternatifs électriques seraient aussi les bienvenus. Des mesures incitatives pourraient inclure des subventions, des crédits d’impôt, ou des financements spécifiques pour les projets d’achat de mini-pelles électriques. Ces initiatives permettraient de réduire le surcoût initial et d'encourager une adoption plus large de ces technologies respectueuses de l'environnement.

 

En conclusion, le potentiel du marché reste donc à conquérir : Bien que le marché des mini-pelles sur batteries en soit encore à ses balbutiements, les constructeurs continuent d’innover pour offrir des machines toujours plus performantes. Avec un soutien accru des pouvoirs publics et des investissements plus courageux des grands groupes, il est envisageable que ce segment connaisse une croissance significative dans les années à venir. 

 

À Intermat 2024, Yanmar CE a dévoilé sa nouvelle gamme de machines compactes. Ce fut l’occasion de découvrir les derniers modèles de chargeuses, pelles et transporteurs sur chenilles entièrement électriques.

 

Sponsor

Poteaux de signalisation

23/06/2024

Poteaux de signalisation

En bord de route ou à proximité des champs, vous avez peut-être déjà remarqué des poteaux de signalisation arborant un triangle jaune ou rouge. Ils jouent un rôle crucial dans la sécurité et la gestion des infrastructures souterraines.


Les Poteaux Jaunes

Le poteau de signalisation jaune, surmonté d’un triangle ressemblant à une petite maison, indique la présence d’une canalisation de gaz enterrée. Ces poteaux ne se contentent pas d’alerter sur la présence de conduites de gaz ; ils fournissent également des informations précieuses grâce à divers symboles, lettres et chiffres inscrits dessus. Ces indications sont essentielles pour les ingénieurs et techniciens qui travaillent à proximité. Par ailleurs, un numéro de téléphone d’urgence est souvent inscrit sur ces poteaux pour permettre de contacter rapidement les services compétents en cas de problème.


Les Poteaux Rouges

Les poteaux rouges, quant à eux, signalent la présence d’une ligne souterraine haute tension de 225 000 volts. Ces infrastructures électriques sont installées par le Réseau de Transport d’Électricité (RTE). La signalisation rouge est essentielle pour prévenir des dangers liés aux travaux effectués à proximité. Avant de commencer un chantier près de ces poteaux, il est impératif pour les techniciens et les entreprises de prévenir RTE. Cette précaution permet d'éviter tout accident ou incident lié à la haute tension.


Un Rôle Crucial pour la Sécurité

Ces poteaux de signalisation, qu'ils soient jaunes ou rouges, sont indispensables pour garantir la sécurité des travailleurs et la protection des infrastructures souterraines. Leur présence permet d’identifier rapidement les zones à risque et de prendre les mesures nécessaires pour éviter tout danger.

 

En conclusion, la prochaine fois que vous croiserez ces poteaux de signalisation, vous saurez qu’ils sont les gardiens silencieux de nos infrastructures souterraines, veillant à la sécurité de tous.

 

Sponsors

 

Convention du partenariat

23/06/2024

Convention du partenariat

Le mardi 18 juin, Enedis et le Syndicat départemental énergies et environnement de la Gironde (SDEEG) ont officialisé leur partenariat en signant une convention portant sur l’intégration des ouvrages électriques dans l’environnement. 

 

Cet accord marque le début d'une collaboration stratégique pour améliorer et moderniser les réseaux électriques dans le département.
Investissement majeur pour l’amélioration des réseaux électriques

 

Enedis prévoit un investissement de 1,2 million d’euros par an en 2024 et 2025 pour renforcer et optimiser les infrastructures électriques de la Gironde. L’objectif principal de cet investissement est l’enfouissement des réseaux électriques dans les zones urbaines, qui incluent les communes de 5 000 habitants et plus. Cette démarche vise à réduire l'impact visuel des lignes aériennes et à améliorer la fiabilité du réseau.


Contribution financière du SDEEG : En complément de l’investissement d’Enedis, le SDEEG apportera environ 600 000 euros par an pour soutenir ce projet. Cette contribution souligne l’engagement du syndicat à favoriser des infrastructures plus durables et esthétiques, tout en participant à la modernisation des réseaux électriques.


Participation des communes : Les communes de la Gironde qui souhaitent bénéficier de ces améliorations devront assumer 40 % des coûts. Cette participation financière est un moyen pour les collectivités locales de s’impliquer activement dans l’amélioration de leur cadre de vie et de contribuer à la résilience de leurs infrastructures électriques face aux défis climatiques et technologiques.

 

La nouveauté de la convention, récemment renouvelée pour deux ans entre le gestionnaire du réseau d’électricité français et l’organisme intercommunal auquel l’opérateur de service public est lié par un contrat de concession, réside dans l’octroi par Enedis, « pour aller encore plus vite », d’une bonification incitative d’un montant global de 45 000 euros par an si au moins 50 % des travaux concernent le réseau « fil nu ». Ce dernier se compose de fils basse tension plus anciens et peu esthétiques, particulièrement sensibles aux aléas climatiques comme le vent et « mal isolés » par rapport aux fils torsadés.

 

Un partenariat pour un avenir énergétique durable : Ce partenariat entre Enedis et le SDEEG s'inscrit dans une vision à long terme de développement durable et de transition énergétique. L’enfouissement des réseaux électriques est une étape cruciale pour minimiser l'impact environnemental et visuel des infrastructures énergétiques, tout en renforçant la sécurité et la fiabilité de l’alimentation électrique.  « Cette convention permet d’éradiquer une centaine de kilomètres de fils nus par an »

 

Sponsor

< S’inscrire à notre Newsletters

< Partager le site INTERTAS
sur LinkedIn

Copyright © INTERTAS Tous droits réservés

Copyright © INTERTAS Tous droits réservés

Inscrivez-vous à la newsletter