INTERTAS
< Nous contacter
INTERTAS
Portail des réseaux Aériens & Souterrains
< Nous contacter
< Qui sommes nous
< Qui sommes nous
< Mentions légales
< Mentions légales

Actualités par thème

< Nous suivre sur LinkedIn

Actualités par thème

< Nous suivre sur LinkedIn

< Partager le site INTERTAS.fr sur LinkedIn

S’inscrire à notre Newsletters >

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 FOURNITURES CHANTIERS MATERIELS GENERALES VIDÉOS

Energie éolienne offshore

23/07/2024

Energie éolienne offshore

Une neuvième procédure d'appel d'offres d'une capacité totale de 2,5 gigawatts a été lancée par le gouvernement pour développer l'énergie éolienne offshore, marquant une étape importante dans la transition énergétique du pays. 

 

Cette nouvelle procédure concerne quatre projets majeurs, représentant une capacité totale de 2,5 gigawatts (GW), et s'inscrit dans la continuité des débats publics tenus entre 2021 et 2022. Ces projets sont stratégiquement situés dans des zones maritimes déjà identifiées, offrant un potentiel considérable pour la production d'énergie renouvelable. Ils se trouvent au large du sud de la Bretagne (500 MW), en Méditerranée (2x500 MW), et au large d'Oléron (environ 1000 MW).

 

La Commission de régulation de l'énergie (CRE) a publié le 17 juillet 2024 sur son site internet l'avis d'appel public à la concurrence au Journal Officiel de l'Union Européenne, ainsi que le document de consultation.

 

En Méditerranée, les deux nouveaux parcs de 500 MW chacun sont des extensions des deux premiers parcs éoliens de 250 MW chacun, prévus dans le cadre de la sixième procédure d'appel d'offres, dont les lauréats devraient être désignés d'ici fin 2024.

 

La procédure de dialogue concurrentiel se déroulera en trois phases :

    - Phase de sélection des candidatures
    - Phase de dialogue concurrentiel
    - Phase de remise et de sélection des offres

 

Les candidats intéressés ont jusqu'au 20 septembre 2024 pour soumettre leurs candidatures. La phase de dialogue concurrentiel devrait conduire à la publication du cahier des charges en avril 2025, avec une attribution du projet envisagée pour octobre 2025.

 

Sponsor

Logger corrélant NB-IoT

23/07/2024

Logger corrélant NB-IoT

GUTERMANN, l'un des leaders mondiaux dans l'innovation et la technologie de gestion et détection des fuites d'eau, présente le ZONESCAN NB-IoT, le premier Logger corrélant enregistreur pour la surveillance continue des réseaux d'eau.

 

Transmission de données NB-IoT depuis la bouche à clé directement vers le serveur cloud

ZONESCAN NB-IoT est le premier Logger corrélant au monde à détecter les fuites d’eau via le réseau cellulaire « NB-IoT », la nouvelle norme de communication cellulaire « LTE » utilisée dans les smart cities pour la communication de données de machine à machine.

 

NB-IoT surpasse de loin les normes de communication 3G/4G conventionnelles, il est donc bien plus adapté pour les raisons suivantes :

  • Consommation d’énergie considérablement réduite (5 à 10 fois moins), ce qui prolonge la durée de vie de la batterie. Les piles peuvent être remplacées directement sur le terrain, pas besoin de retours en usine.
  • Excellente communication depuis les bouches à clé.
  • Faibles coûts de communication
  • Aucune modification des BAC

 

Corrélation automatique via le cloud ZONESCAN.NET

Le bruit enregistré par chaque Logger est synchronisé afin de permettre au cloud ZONESCAN. NET de corréler automatiquement les données entre tous les Loggers voisins et de fournir des indications de fuite même lorsque les Loggers individuels ne reconnaissent pas l’existence d’une fuite à proximité (cette nouvelle fonction est appelée « Indication de corrélation »). L’indication de corrélation vous donnera des informations sur la zone dans laquelle la fuite a été identifiée. Pour permettre une localisation précise dans les réseaux fixes, la technologie de surveillance de réseau fixe RF ZONESCAN ALPHA restera la technologie la plus précise sur le marché.

 

Installation facile grâce à notre logiciel ZONESCAN INSTALL sur Android

L’installation et la maintenance d’un Logger NB-IoT n’a jamais été aussi simple. L’application Android ZONESCAN INSTALL vous guidera tout au long du déploiement. Un module avec port USB spécialement conçu à cet effet vous permet de connecter le Logger à votre tablette Android pour une communication directe. Une fois déployée l’antenne déportée sera connectée au Logger et placée sous la bouche à clé avec un aimant.

 

Les Loggers sont déployés à des intervalles compris généralement entre 50 et 300 mètres, en fonction de la zone de déploiement et du matériau des conduites

 

Le cloud ZONESCAN.NET est l’outil préféré pour l’analyse des données de fuite et l’affichage des résultats

Les données du Logger ZONESCAN NB-IoT sont hébergées sur le cl,oud de GUTERMANN comme les autres produits ZONESCAN ALPHA, HISCAN, EASYSCAN et MULTISCAN, pour un accès à distance.

 

GUTERMANN CLOUD est une interface basée sur Google Maps™ et Street View™ elle vous permet de voir et de gérer l’ensemble de votre infrastructure de détection de fuites, d’importer vos données SIG, d’effectuer une analyse avancée des fuites et de consulter les alarmes. Vous pouvez également modifier les paramètres, tels que les temps d’enregistrement, les seuils d’alarme, etc

 

 

Vossloh a acquis FAS

23/07/2024

Vossloh a acquis FAS

Vossloh a acquis France Aiguillages Services (FAS), une entreprise basée à Bertrichamps dans l'est de la France. L'entreprise offre un portefeuille complet de services pour les aiguillages et les systèmes de signalisation associés.

 

Son client le plus important est la compagnie ferroviaire nationale française SNCF. FAS dispose de nombreuses autorisations pour effectuer un grand nombre d'inspections techniques et de services de maintenance sur les systèmes d'aiguillage et les installations de signalisation du réseau SNCF.

 

La transaction inclut également le centre de formation agréé LUNEFCF, où les employés de l'opérateur national du réseau ferroviaire, ainsi que les employés de FAS, sont formés et perfectionnés pour les travaux de maintenance des infrastructures ferroviaires de la SNCF.

 

"Cette acquisition de FAS renforce considérablement l'offre de services de Vossloh dans le domaine des aiguillages en France. Avec FAS, nous pourrons offrir à notre client important, la SNCF, un portefeuille de services encore plus large à l'avenir. En intégrant nos divisions Modules Personnalisés et Solutions de Cycle de Vie de manière encore plus étroite et, avec FAS, nous pouvons désormais couvrir une grande partie du cycle de vie des aiguillages. Cette acquisition renforce notre position en tant que maison de systèmes pour les voies ferrées et nous rapproche davantage de modèles commerciaux futurs tels que la Disponibilité en tant que Service. Nous sommes ravis d'accueillir les employés de FAS dans la famille Vossloh," déclare Jan Furnivall, COO de Vossloh AG et également membre du Comité exécutif responsable des activités de service de l'entreprise.

 

Christophe Calley, fondateur de FAS et qui continuera de soutenir l'entreprise dans un rôle de gestion, ajoute : "Je suis très heureux que FAS et Vossloh unissent désormais leurs forces. Les compétences des deux entreprises se complètent parfaitement, nous permettant d'offrir à nos clients une gamme de services complète et sur mesure à l'avenir."

L'approbation des autorités antitrust pour l'intégration de FAS dans le groupe Vossloh n'était pas requise. L'entreprise renforcera à l'avenir la division Solutions de Cycle de Vie.

 

Vossloh est un groupe technologique mondial qui, depuis environ 140 ans, se distingue par sa qualité, sa sécurité, son orientation client, sa fiabilité et sa force d'innovation. Avec sa gamme complète de produits et de services liés au rail, Vossloh figure parmi les leaders mondiaux de ce secteur. Vossloh propose une gamme unique de produits et de services sous un même toit : systèmes de fixation de rails, traverses en béton, systèmes d'aiguillage et croisements, ainsi que des services innovants de plus en plus basés sur le numérique pour tout le cycle de vie des rails et des aiguillages. Vossloh utilise sa compréhension systémique de la voie ferrée pour répondre au besoin central des clients, à savoir "la disponibilité de la voie ferrée".

Les produits et services de Vossloh sont utilisés dans plus de 100 pays. Avec environ 75 entreprises du groupe dans près de 30 pays et plus de 40 sites de production, Vossloh est actif localement dans le monde entier. Vossloh s'engage en faveur d'une gouvernance d'entreprise durable et de la protection du climat et, avec ses produits et services, contribue de manière importante à la mobilité durable des personnes et des biens.

Les activités du groupe sont organisées en trois divisions : Composants de base, Modules personnalisés et Solutions de cycle de vie. Au cours de l'exercice financier 2023, Vossloh a réalisé un chiffre d'affaires de 1 214,3 millions d'euros avec environ 4 000 employés.

 

Sponsor

Un projet à 2 millions d’euros

22/07/2024

Un projet à 2 millions d’euros

Enedis, filiale d'EDF, s'apprête à entreprendre, dans la commune du Pouzin en Ardèche, la traversée entre les deux rives du Rhône à une profondeur de 37,5 mètres sous le fleuve, en utilisant la technique du forage dirigé.

 

Depuis plusieurs années, le mouvement du pont reliant les deux rives du fleuve a contorsionné le câble, provoquant ainsi des incidents majeurs. En moins de sept ans, ces déformations ont conduit à deux incendies, perturbant l’approvisionnement en électricité pour environ 1 700 abonnés. Les coupures répétées ont affecté la vie quotidienne et les activités économiques locales, rendant indispensable une solution durable.

 

Le projet de forage dirigé, une technique sophistiquée permettant de réaliser des travaux souterrains tout en minimisant l'impact en surface, constitue une réponse technique et environnementale adaptée à cette situation complexe. Enedis prévoit de stabiliser et de sécuriser le réseau électrique grâce à cette intervention en profondeur.

 

L'initiative montre l'engagement d'Enedis à garantir la continuité et la fiabilité du service d’électricité, tout en assurant la sécurité des infrastructures. Les travaux, qui débuteront prochainement, devraient se dérouler sur plusieurs mois et nécessiter une coordination étroite avec les autorités locales et les entrprises réalisant le chantier.

 

Les habitants du Pouzin et des environs espèrent que cette opération permettra de mettre fin aux problèmes récurrents et d’assurer une fourniture d’électricité stable et sans interruption pour l'avenir.

 

Sponsors de cette news

 

1er téléphérique d’Île-de-France

22/07/2024

1er téléphérique d’Île-de-France

Après l'installation des pylônes le long des 4 communes (incluant Valenton et Limeil-Brévannes) et des 4,5 kilomètres de tracé, 3 600 mètres de câble ont été posés pour relier les deux extrémités du câble sur la première section.

 

Alors que la quasi-totalité des pylônes est désormais installée, les premiers mètres du câble qui équipera le téléphérique ont été posés. « Après une période de préparation en mai et les opérations de déroulage des câbles sur les pylônes entre juin et juillet, la dernière étape pour réunir les deux extrémités du câble, l'épissure, a été réalisée avec succès le 16 juillet sur la première section », indique IDFM dans un communiqué.

 

Ce câble, qui pèse 10 kg par mètre, soutiendra les 105 cabines qui transporteront 11 000 voyageurs par jour lors de la mise en service de la ligne C1. Maître d'ouvrage du projet, Île-de-France Mobilités a opté pour un câble dont la conception « presque lisse » permet de réduire les vibrations et le bruit émis par le passage des cabines.

 

Le 1er téléphérique d’Île-de-France viendra compléter l’offre de transport du réseau francilien à l’horizon 2025. À sa mise en service, le Câble C1 reliera directement les villes de Villeneuve-Saint-Georges, Limeil-Brévannes et Valenton au Métro 8 Créteil – Pointe du Lac. Ce mode de transport attractif et innovant apportera une réponse concrète aux difficultés quotidiennes de déplacement des habitants de ces villes du Val-de-Marne.

 

Sponsor

Réduction des émissions P.L.

22/07/2024

 Réduction des émissions P.L.

Dans le cadre de leur coopération, la société énergétique E.ON et le constructeur de véhicules utilitaires MAN ont annoncé un plan ambitieux visant à établir environ 170 sites et 400 stations de recharge publique pour camions électriques en Europe. 

 

Leonhard Birnbaum, CEO d'E.ON SE et Alexander Vlaskamp, CEO de MAN Truck & Bus SE, lance le plan ambitieux

 

Ce réseau comprendra environ 125 sites en Allemagne, devenant ainsi le plus grand réseau national de recharge publique pour véhicules utilitaires lourds.

E.ON et MAN s'engagent à soutenir les objectifs de l'Europe en matière de réduction des émissions de véhicules utilitaires lourds, qui visent une réduction de 90 % d'ici 2040. La mobilité électrique est perçue comme cruciale pour atteindre ces objectifs, en fournissant une infrastructure de recharge de haute performance.

                                                                                                                                                                   SPONSORS

Déploiement du Réseau de Recharge

  • Infrastructure Initiale : Le premier site ouvrira cette année, avec environ 80 sites supplémentaires d'ici la fin 2025.
  • Localisation Stratégique : Les nouveaux sites seront situés principalement dans des zones industrielles à fort trafic et près des autoroutes, facilitant l'intégration de la recharge dans les opérations quotidiennes.
  • Conception Modulaire : Chaque site sera initialement équipé de plusieurs bornes de recharge de 400 kW, permettant une recharge rapide des camions électriques. 

 

Le projet nécessite un soutien politique pour réussir. Alexander Vlaskamp, PDG de MAN Truck & Bus, souligne l'importance de l'engagement des décideurs politiques pour établir un réseau de recharge à grande échelle.


Avancées Technologiques : MAN prévoit de lancer la production en série de camions électriques avec une autonomie quotidienne allant jusqu'à 800 kilomètres en 2024, et de mettre à jour l'autonomie de ses bus urbains électriques l'année prochaine. En parallèle, E.ON offre déjà un accès à un vaste réseau de points de recharge et continue d'investir dans l'infrastructure et la numérisation pour une électromobilité efficace.


Conclusion : Ce partenariat entre E.ON et MAN est un pas décisif vers un avenir durable pour le transport lourd en Europe. Il combine l'expertise d'E.ON en infrastructure de recharge avec le réseau de services de MAN, posant les bases d'une logistique durable et de chaînes d'approvisionnement écologiques.

 

Formation inspirée du terrain

21/07/2024

Formation inspirée du terrain

Dans le domaine des travaux publics, où la sécurité et l’efficacité sont cruciales, JLB Formation se démarque par son approche novatrice en matière de formation à l'utilisation des aspiratrices-excavatrices et de prévention des risques.

 

JLB Formation, reconnu pour son expertise pointue, propose des sessions de formation qui vont bien au-delà des pratiques conventionnelles. L’organisme se distingue par sa méthode « inspirée du terrain », offrant ainsi une immersion totale dans les réalités du chantier. Cette approche pratique et réaliste vise à préparer les participants à faire face aux défis concrets qu'ils rencontreront sur le terrain.

 

JLB Formation met l’accent sur une compréhension approfondie des aspiratrices-excavatrices sur leur fonctionnement et sur leur utilisation optimisée dans des scénarios réels. Les formations incluent des démonstrations pratiques et des exercices interactifs, permettant aux participants d’acquérir des compétences directement applicables et de se familiariser avec les nuances de ces équipements complexes.

 

En parallèle, JLB Formation adresse les enjeux de la prévention des risques avec une rigueur exemplaire. Les formations couvrent une gamme étendue de sujets liés à la sécurité, depuis les procédures de base jusqu’à la gestion des situations d’urgence. Les professionnels sont formés à identifier les risques potentiels, à mettre en place des mesures préventives et à réagir de manière appropriée en cas de problème, assurant ainsi un environnement de travail plus sûr et plus efficace.

 

Les méthodes pédagogiques employées par JLB Formation incluent des simulationsde situations réelles et des exercices pratiques, permettant une meilleure assimilation des compétences. Les témoignages des participants soulignent l’impact significatif de cette approche. Ils mettent en avant non seulement la qualité des formations dispensées mais aussi l’expertise et l’engagement des formateurs.

 

Conclusion : JLB Formation se positionne comme un leader dans le domaine de la formation pour la manipulation des aspiratrices-excavatrices et la prévention des risques. Avec une méthode axée sur la pratique et la réalité du terrain, l’organisme offre une préparation complète et adaptée aux exigences du secteur. Pour les professionnels cherchant à optimiser leurs compétences techniques et leur culture de la sécurité, JLB Formation est un choix incontournable.

 

Pour plus d’informations sur les formations proposées par JLB Formation, visitez leur site web

 

 

Sponsor

 

Tesmec à InnoTrans 2024

21/07/2024

Tesmec à InnoTrans 2024

La division Rail du Groupe TESMEC sera présente à INNOTRANS 2024, où elle partagera ses innovations avec le monde entier pour l'installation et la maintenance des caténaires, ainsi que pour le diagnostic des infrastructures ferroviaires.

 

A l'occasion du prestigieux salon INNOTRANS 2024, la division Rail du Groupe TESMEC se prépare à dévoiler ses dernières innovations qui transformeront l'installation et la maintenance des caténaires ainsi que le diagnostic des infrastructures ferroviaires. L'événement, qui se tiendra à Berlin du 24 au 27 septembre 2024, réunira les acteurs majeurs du secteur ferroviaire pour découvrir les technologies de pointe qui façonnent l'avenir du rail.

 

L'une des principales innovations que TESMEC dévoilera à INNOTRANS est sa nouvelle génération d'équipements pour l'installation et la maintenance des caténaires. Ces équipements, dotés des dernières avancées technologiques, promettent de simplifier et d'accélérer les processus tout en garantissant une qualité de travail exceptionnelle. Grâce à des systèmes automatisés et des outils de haute précision, les interventions sur les caténaires seront désormais plus rapides, plus sûres et plus efficaces.

 

En parallèle, TESMEC mettra en avant ses solutions de diagnostic avancé pour les infrastructures ferroviaires. Ces technologies innovantes permettent une évaluation approfondie et en temps réel de l'état des infrastructures, facilitant ainsi la détection précoce des anomalies et des points faibles. L'objectif est de prévenir les pannes et d'optimiser les plans de maintenance, assurant ainsi un fonctionnement fluide et fiable des réseaux ferroviaires.

 

         

 

InnoTrans est le salon professionnel leader mondial pour la technologie des transports et se tient tous les deux ans à Berlin. Les cinq segments d'InnoTrans comprennent la technologie ferroviaire, les infrastructures ferroviaires, les transports publics, les intérieurs et la construction de tunnels. InnoTrans est organisé par Messe Berlin GmbH. En 2022, 2 771 exposants de 56 pays ont présenté leurs produits et services à 132 319 visiteurs professionnels provenant de 137 pays. 128 véhicules et 14 bus ont été exposés sur le site d'exposition en plein air et au Bus Display. Le prochain InnoTrans se déroulera sur le terrain d'exposition de Berlin du 24 au 27 septembre 2024. Pour plus d'informations : www.innotrans.com

 

Une subvention de 765 millions

19/07/2024

Une subvention de 765 millions

La Commission européenne a annoncé le 17 juillet 2024 une subvention de 765 millions d’euros sur quatre ans pour le projet de tunnel ferroviaire Lyon-Turin. Ce projet, initié il y a plusieurs décennies, reste controversé. 

En gestation depuis 30 ans, le projet Lyon-Turin vise à créer une ligne ferroviaire entre la France et l’Italie. Critiqué par les écologistes pour son impact environnemental et ses coûts croissants, il inclut un tunnel entre Savoie et Piémont et une ligne de fret et passagers entre Lyon et Saint Jean de Maurienne.

La Commission européenne a alloué 700 millions d’euros pour le creusement du tunnel sous le Mont-Cenis et ses raccordements futurs. À ce jour, 37 des 164 kilomètres de galeries prévues ont été creusés. Une enveloppe de 64,5 millions d’euros est destinée aux études des voies d’accès côté français.

Les écologistes dénoncent l’impact sur le massif des Alpes et les ressources en eau. Le coût total, sans cesse en augmentation, était estimé en 2012 à plus de 26 milliards d’euros, le tunnel de base à 9 milliards. La France et l’Italie financent l’autre moitié du tunnel de base, avec une part plus importante pour l’Italie.

 

Actuellement, 20 % du tunnel de base sont percés. Les partisans du projet soulignent qu’il réduira le nombre de camions sur les routes et la pollution. La date d’ouverture, initialement prévue pour 2032, pourrait être reportée à 2045.

Le projet Lyon-Turin, soutenu par une nouvelle subvention européenne, progresse malgré les controverses. Pour ses partisans, il s’agit d’une opportunité de développement durable. Pour ses opposants, il demeure un projet coûteux et écologiquement contestable. Le débat continue alors que les travaux avancent.

 

Sponsor

Etape décisive pour le canal

18/07/2024

Etape décisive pour le canal

Le Canal Seine-Nord Europe, un projet d'infrastructure majeur pour le transport fluvial en France et en Europe, a récemment franchi une étape cruciale avec l'octroi de 300 millions d'euros de financement de l'Union européenne. 

 

Ce soutien financier s'inscrit dans le cadre du Mécanisme pour l'interconnexion en Europe (MIE), visant à améliorer les infrastructures de transport au sein de l'Union. L'annonce de ce financement fait suite à un appel à projets lancé à l'automne 2023 et approuvé par la Commission européenne ainsi que les États membres. Cette somme viendra compléter les fonds déjà attribués pour la poursuite des travaux du Canal Seine-Nord Europe, notamment dans le secteur 2, s'étendant de Passel dans l'Oise à Aubencheul-au-Bac dans le Nord.

 

Depuis le début du projet, l'Union européenne a manifesté un soutien constant à travers plusieurs enveloppes budgétaires :

  • 2007-2013 : 14 millions d'euros ont été alloués et perçus par Voies Navigables de France (VNF) pour le Canal Seine-Nord Europe.
  • 2014-2023 : 163 millions d'euros ont été débloqués pour couvrir les dépenses sur cette période.
  • 2024-2027 : 405 millions d'euros ont été accordés, principalement destinés aux travaux du secteur 1, reliant Compiègne à Passel dans l'Oise.

 

Avec ce nouveau financement de 300 millions d'euros, les travaux sur le secteur 2 vont pouvoir être engagés. Cette section du canal est cruciale car elle permet de relier Passel dans l'Oise à Aubencheul-au-Bac dans le Nord, renforçant ainsi le réseau fluvial européen et facilitant le transport de marchandises entre la France et la Belgique.

L'obtention de cette subvention est également le résultat de l'avis favorable de la commission d'enquête sur l'enquête publique environnementale concernant les secteurs 2 à 6 du canal. Cette approbation souligne l'engagement du projet à respecter les normes environnementales et à minimiser son impact écologique tout en maximisant ses avantages économiques et logistiques.

 

Conclusion : Le Canal Seine-Nord Europe, en cours de réalisation, représente un investissement stratégique pour le développement durable et la compétitivité économique de la région. Grâce à ce nouveau financement de 300 millions d'euros, les travaux peuvent se poursuivre et ainsi renforcer les infrastructures de transport fluvial, contribuant à une meilleure interconnexion des réseaux européens.

 

Ce canal, censé relier l’Île-de-France au réseau fluvial du Benelux, devrait être achevé en 2030. Cette aide s’ajoute aux 582 millions déjà versés par l’Union européenne. Cependant, des voix s’élèvent concernant le coût du mégaprojet, qui suscite également l’inquiétude de plusieurs collectifs écologiques.

 

Sponsor

Les machines les plus adaptées

18/07/2024

Les machines les plus adaptées

Pour les travaux en milieu urbain les mini-pelles demeurent le matériel de prédilection, tandis que les aspiratrices-excavatrices sont désormais incontournables. Les foreuses dirigé et les mini-trancheuses sont de plus en plus utilisées. 

 

Les mini-pelles sont traditionnellement les premières machines à être utilisées pour les travaux en milieu urbain. Leur conception compacte et leur maniabilité en font des outils de choix pour les travaux dans des espaces restreints. Elles sont capables de se faufiler dans des ruelles étroites et d'accéder à des zones difficiles d'accès pour des machines plus imposantes.

Avantages

Compacité : Les mini-pelles sont petites et peuvent se déplacer facilement dans des espaces confinés.
Maniabilité : Leur petite taille les rend faciles à manœuvrer, ce qui est essentiel dans les environnements urbains encombrés.
Accessibilité : Elles peuvent accéder à des zones que d'autres équipements plus volumineux ne pourraient atteindre.

Précautions : Cependant, l'utilisation des mini-pelles en milieu urbain doit se faire avec précaution. Les sous-sols des villes sont souvent saturés de réseaux existants (électricité, gaz, eau, télécommunications), et les risques de dommages accidentels sont élevés. Par conséquent, une grande part des travaux doit être réalisée manuellement pour éviter d'endommager ces infrastructures

 

L'Aspiratrice-Excavatrice : L'Équipement Idéal pour les Travaux Urbains

Pour pallier les limitations des mini-pelles, les aspiratrices-excavatrices sont devenues incontournables dans les travaux urbains. Ces machines sont conçues pour aspirer les matériaux (terre, gravats) tout en minimisant les risques de dommage aux réseaux souterrains.

Avantages

  • Sécurité : L'aspiration des matériaux permet de travailler en toute sécurité autour des réseaux existants sans les endommager.
  • Efficacité : Elles permettent de nettoyer rapidement les zones de travail et de réduire le temps d'intervention.
  • Polyvalence : Utilisables dans une variété de terrains et conditions, elles s'adaptent à de nombreux types de travaux.

 

Le Forage Dirigé : La Solution Sans Tranchée

Le forage dirigé est la méthode parfaite pour réaliser la pose des réseaux sans ouverture de tranchée. Cette technique permet d'installer des canalisations, des câbles et autres infrastructures souterraines en limitant les perturbations de surface. En perçant des tunnels précis sous terre, le forage dirigé minimise les impacts sur l'environnement urbain etréduit les coûts de réhabilitation des surfaces.

Avantages

  • Minimalisation des perturbations : Réduit l'impact sur les surfaces et les infrastructures existantes.
  • Précision : Permet des installations précises en évitant les obstacles souterrains.
  • Durabilité : Moins de réhabilitation nécessaire, ce qui entraîne une durabilité accrue des travaux réalisés.

Les Mini-Trancheuses : Une Utilisation Croissante

En plus des mini-pelles et des aspiratrices-excavatrices, les mini-trancheuses sont de plus en plus employées pour les effacements de réseaux en ville. Ces machines permettent de creuser des tranchées étroites avec précision, ce qui est idéal pour la pose ou la réparation de câbles et de canalisations sans perturber excessivement l'infrastructure urbaine.

Avantage

  • Précision : Elles permettent de réaliser des tranchées précises, réduisant ainsi les perturbations.
  • Rapidité : Les travaux peuvent être effectués plus rapidement comparé aux méthodes traditionnelles.
  • Réduction des nuisances : Moins de déblais et moins de bruit, ce qui est crucial dans les zones résidentielles et commerciales.

 

Conclusion : L'effacement de réseaux en milieu urbain nécessite une combinaison de techniques et d'équipements adaptés aux contraintes spécifiques des villes. Si les mini-pelles restent des outils précieux grâce à leur compacité et leur maniabilité, les aspiratrices-excavatrices se révèlent indispensables pour des travaux sécurisés et efficaces. Parallèlement, les mini-trancheuses gagnent en popularité pour leur précision et leur capacité à réduire les nuisances. Ensemble, ces outils constituent un arsenal complet pour répondre aux défis de l'urbanisation croissante et des infrastructures souterraines complexes.

DLR : Indice de coût de revient

18/07/2024

DLR : Indice de coût de revient

DLR a établi un indice de coût de revient, élaboré en tenant compte, au plus près, des spécificités du secteur Location, grâce à une construction de la structure de coûts à charge pour le métier réputée représentative du secteur.

 

Réalisée pour DLR par NEO Engineering, cabinet de conseil et d’études spécialisé notamment dans les activités de Location et de Distribution de matériels en France, l’étude établit ainsi l’évolution de l’indice de coût de revient Location. Initialement calculée annuellement, cette évolution est désormais suivie trimestriellement.

 

L’idée de base est simple : permettre aux acteurs de la location de pouvoir suivre l’évolution de leur coût et éventuellement intégrer cet indice dans leur réflexion commerciale.

 

À la structure des coûts, illustrée en pourcentage pour 18 composantes de charges, a été appliquée une imposition d’indices officiels pertinents, récurrents et fiables. L’année de référence pour la production de l’indice de coût de revient Location est l’année 2019, qui correspond à la base 100. L’évolution des indices officiels et des indices composites est établie à partir de la pondération de chaque composante de charge, illustrée par la structure des coûts. 

 

Sur la base d’un planning des 12 derniers mois glissants, l’indice du coût de revient Location évolue de +5,86% au 1er trimestre 2024.

 

Cette augmentation est principalement due aux composantes de charges suivantes :

  • - l’évolution du taux de crédit aux entreprises entraîne une augmentation de 42,5% des charges financières
  • - l’évolution des dotations aux amortissements influe de façon significative dans l’augmentation
  • - l’évolution des charges de personnel (+ 3,89%) joue un rôle également important dans l’augmentation de l’indice au 1er trimestre 2024
  • - l’indice des loyers commerciaux (ILC) augmente de +5,6%. 

 

Rappelons que tout opérateur de location de matériel a vocation à connaître cet indice et à le diffuser à ses propres clients. Dans le contexte actuel, il est en effet particulièrement important qu’ils soient objectivement informés de l’évolution de cet indice. Télécharger la synthèse Indice de coût de revient Location

 

Télécharger la synthèse  /  Indice de coût de revient Location

 

Sponsor

< S’inscrire à notre Newsletters

< Partager le site INTERTAS
sur LinkedIn

Copyright © INTERTAS Tous droits réservés

Copyright © INTERTAS Tous droits réservés

Inscrivez-vous à la newsletter